Le minimum pour Huget

  • A
  • A
Le minimum pour Huget
Partagez sur :

Trois mois de suspension, c'est la sanction infligée à Yoann Huget par la Commission de discipline antidopage de la Fédération française de rugby. Exclu au début du mois du XV de France, et donc privé de Coupe du monde, pour manquement à trois contrôles antidopage, l'ailier de l'Aviron bayonnais a écopé du minimum prévu dans ce cas, bien qu'il espérait des TIG.

Trois mois de suspension, c'est la sanction infligée à Yoann Huget par la Commission de discipline antidopage de la Fédération française de rugby. Exclu au début du mois du XV de France, et donc privé de Coupe du monde, pour manquement à trois contrôles antidopage, l'ailier de l'Aviron bayonnais a écopé du minimum prévu dans ce cas, bien qu'il espérait des TIG. Un moindre mal. Entre 3 et 24 mois, c'est ce que risquait Yohan Huget après avoir été entendu, mercredi à Marcoussis, par la Commission antidopage de la Fédération française de rugby. Le trois-quarts aile a donc écopé d'une sanction de trois mois suite à son exclusion du XV tricolore le 4 août dernier. Pour avoir manqué trois contrôles antidopage, l'ex-Agenais voyait s'envoler son rêve de participer à la Coupe du monde. Le quotidien Sud-Ouest, rappelait vendredi que Yohan Huguet et son entourage, à partir du moment où il ne s'agissait pas d'une volonté de la part de l'intéressé de cacher une quelconque prise de substance illicite, misait sur une grande clémence de la part de la FFR. Ils espéraient que la sanction soit commuée en Travaux d'intérêt général (TIG). L'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), qui va recevoir le dossier, a la possibilité de se saisir de l'affaire. Yohan Huguet devrait donc retrouver les pelouses du Championnat de France d'ici la fin novembre, et manquer a priori les 10 premières journées du du Top 14.