Le Mans à qui perd gagne

  • A
  • A
Le Mans à qui perd gagne
Partagez sur :

Malmené vendredi durant trois quarts-temps par l'Asvel, Le Mans a su redresser la tête en fin de partie pour composter son billet pour le troisième tour préliminaire de l'Euroligue. Malgré la défaite enregistrée à l'Astroballe (71-63), le MSB a su tirer profit de son avantage né d'un match aller maîtrisé (85-75) pour gagner le droit de défier le Khimki Moscou au prochain tour.

Malmené vendredi durant trois quarts-temps par l'Asvel, Le Mans a su redresser la tête en fin de partie pour composter son billet pour le troisième tour préliminaire de l'Euroligue. Malgré la défaite enregistrée à l'Astroballe (71-63), le MSB a su tirer profit de son avantage né d'un match aller maîtrisé (85-75) pour gagner le droit de défier le Khimki Moscou au prochain tour. Le Mans a longtemps joué à se faire peur sur le parquet de l'Astroballe. Trois jours après une victoire (85-75) obtenue dans le dernier quart-temps lors du deuxième tour préliminaire de l'Euroligue dans sa salle d'Antarès, le MSB s'est de nouveau employé en fin de partie pour se sortir du piège tendu par une Asvel revancharde. Si la défaite (71-63) a cette fois été au rendez-vous pour les troupes de J.D. Jackson, l'ampleur du score n'a pas suffi à Mickaël Gelabale et à ses coéquipiers pour renverser la vapeur. L'exploit a pourtant été entrevu à de nombreuses reprises dans un Astroballe chauffé à blanc. Après un premier quart accroché, les locaux virent en tête (14-12) et atteignent le repos avec un avantage porteur d'espoir. Porté par un Davon Jefferson, crédité de 18 points au final, en pleine forme, Lyon-Villeurbane regagne les vestiaires sur un score favorable de 30-22. Deux points de plus et l'Asvel s'offre une hypothétique prolongation. Le club 17 fois champion de France fait mieux et conclut le troisième quart sur un nuage, le score de 49-35 lui offrant un renversement de situation qui ravit les 5.000 spectateurs présents dans l'enceinte de l'avenue Marcel Cerdan. Mais le réveil des visiteurs en fin de partie couplé à la faillite de l'Asvel aux tirs primés (4/20) se révélera fatale aux Rhodaniens, Antoine Diot apportant également sa contribution avec 18 unités à son compteur. Et la défaite (71-63) de faire le bonheur d'un MSB qui devra désormais se concentrer sur sa récupération pour espérer inquiéter un ogre, le Khimki Moscou, au prochain tour. Un nouvel exploit en vue pour les Sarthois ? Rien n'est moins sûr...