Le champion Clermont et trois outsiders

  • A
  • A
Le champion Clermont et trois outsiders
@ Montage MAXPPP
Partagez sur :

RUGBY - Clermont accueille Biarritz et Castres reçoit Montpellier samedi en matches de barrages.

Marc Lièvremont a dévoilé mercredi sa liste pour la prochaine Coupe du monde en Nouvelle-Zélande (du 9 septembre au 23 octobre prochain). La presse s’est penchée sur la tristesse de Sébastien Chabal, les spécialistes de l’ovalie ont analysé la surprise Lakafia. Mais avant d’échafauder des tactiques de jeu pour battre les All-Blacks dans trois mois, retour au Top 14 avec les barrages du championnat samedi. Europe1.fr vous décrypte ces deux rendez-vous.

Le principe. Si les "footeux" se plaignent souvent du manque d’intérêt de la Ligue 1, rares sont les fans de rugby qui avancent la même critique à l’égard du Top 14. Jusqu’à la dernière journée, six équipes pouvaient prétendre aux places de barragistes. Initié en 2010, le principe est très simple : les 3e, 4e, 5e et 6e du classement lors de la saison régulière s’affrontent dans un match à élimination directe. L’idée était surtout d’offrir une dernière chance aux cinquième et sixième et de raviver l’intérêt de la fin de saison avant les demi-finales.

Clermont contre un revenant. Si les deux derniers barragistes (Biarritz et Montpellier) ont une dernière chance d’accéder aux demi-finales, les troisième et quatrième de la saison régulière conservent le privilège du terrain. Un avantage non négligeable pour Clermont et Castres, deux équipes très fortes à domicile. Dans leur antre de Marcel-Michelin, les Auvergnats sont imbattables cette saison. Mais la pression sera bien sur les épaules du champion de France en titre. En face, Clermont devra affronter des Biarrots totalement décontractés. Le club présidé par Serge Blanco n'a plus atteint les demi-finales depuis 2007. Le contrat est d’ores et déjà rempli pour les Basques. Et puis, la forteresse clermontoise est certes imprenable cette année. Mais la dernière équipe à s’y être imposée se nomme… Biarritz.

Montpellier pour une première. Castres est favori mais Castres n’a pas forcément un bon souvenir de ces barrages. L’année dernière, les Tarnais s’étaient inclinés (35-12) contre le Stade Toulousain. On prend les mêmes et on recommence cette saison. Avec Toulouse, le Racing et Clermont, Castres a réalisé une saison quasi parfaite à domicile. De son côté, Montpellier a créé la surprise, laissant aux portes des phases finales des grosses écuries comme Toulon et Perpignan. Arrivé en début de saison, Fabien Galthié a réussi son pari. L’ancien international français a hissé le club héraultais pour la première fois en phases finales. Et si ce n’était qu’un début…

Toulouse et le Racing attendent. Pendant que ces quatre clubs s’écharperont ce week-end, le Stade Toulousain et le Racing Métro se reposeront tranquillement de leur côté. Peut-être que Toulousains et Parisiens regarderont leurs futurs adversaires à la télévision, mais une chose est sûre, ce week-end, c’est quartier libre pour les joueurs. Les demi-finales se joueront dans deux semaines (les 27 et 28 mai au Stade Vélodrome de Marseille). Les entraîneurs de ces deux équipes redoutent le manque de compétition et veilleront à ne pas trop laisser refroidir les muscles de leurs protégés.

Derniers réglages avant le mondial. Même si Marc Lièvremont a déjà annoncé sa liste pour la prochaine Coupe du monde, le sélectionneur national peut encore effectuer quelques modifications. Il ne rendra sa liste définitive aux organisateurs du tournoi que le 22 août prochain. Une dernière occasion donc de briller pour les réservistes. Et pour les titulaires indiscutables des Bleus, ces barrages seront aussi l’occasion de peaufiner les derniers détails avant le Mondial.

Le programme :

Clermont - Biarritz (vendredi 13 mai à 21h)

Castres - Montpellier (samedi 14 mai à 16h25)