Le Barça accroché par Valence

  • A
  • A
Le Barça accroché par Valence
Partagez sur :

FOOTBALL - Le FC Barcelone concède le nul à Valence (0-0), et laisse le Real Madrid revenir à un point au classement.

Vainqueur de ses six premières rencontres de championnat, le FC Barcelone a été tenu en échec à Valence, samedi pour le compte de la 7e journée de Liga (0-0). Si les Catalans sont toujours leaders, le Real Madrid, vainqueur de Valladolid (4-2), n'est plus qu'à un point.Aussi fort soit ce Barça, il ne pouvait pas non plus tout gagner. Samedi à Valence, les Blaugrana ont même frôlé la défaite. Plutôt que de considérer qu'il s'agissait des deux premiers points de perdus de la saison, le clan catalan envisageait plutôt ce premier nul après six victoires comme « un bon point ». Une unité de plus au compteur qui leur permet tout de même de conserver la tête du classement. Ce n'est pas si anecdotique quand on voit le rythme imprimé en ce début de saison, tant par le Real qui pointe justement à une petite longueur, ou par Barcelone. C'est "un bon point face à un rival qui a bien joué. On était venu pour gagner et si on n'y est pas parvenu c'est parce qu'ils nous ont mis en difficulté. Ils nous ont empêchés de relancer correctement. On est incapables de gagner les 38 matches de Liga", reconnaît d'ailleurs Pep Guardiola, au quotidien Marca. L'entraîneur catalan refusait d'ailleurs d'adhérer à la version selon laquelle les adversaires connaissent mieux le Barça et peuvent donc mieux le contrer. "Nous avons fait évoluer notre jeu pour nous améliorer mais c'est impossible de tout gagner", insiste d'ailleurs Pep. Le Real gagne mais ne brille pasPrivé de Henry et avec un Ibrahimovic ménagé, le Barça est donc resté muet pour la deuxième fois de la saison après le match nul concédé face à l'Inter Milan. Deux absences derrière lesquelles personne ne souhaitait se réfugier. D'autant qu'en face, Valence était sans doute autrement plus handicapé par le forfait de David Villa. L'international espagnol n'est pas la seule arme offensive de Valence mais sans lui, ce n'est tout de même pas la même histoire. Avec un peu plus de réussite, les hommes d'Unai Emery auraient sans doute pu l'emporter. Ils ne l'ont pas fait malgré quelques opportunités franches. Mais cela confirme tout de même que Valence aura son mot à dire cette saison en Espagne. Loin de ce match au sommet, le Real Madrid a, lui, parfaitement digéré son premier revers de la saison en venant à bout de Valladolid 4 buts à 2. En l'absence de Cristiano Ronaldo et avec un Kaka sur la banc durant la majorité de la rencontre, les Madrilènes ont une nouvelle fois marqué quatre buts mais sans réellement briller dans le jeu. Raul a tout de même inscrit un doublé tandis que Marcelo et Higuain ont ajouté leur patte à ce succès. Malgré tout, le sentiment reste étrange pour les supporters du Real presque déçus face aux prestations de leur équipe. Une déception sur le rendu, pas sur le plan comptable. Cela semble pour l'heure combler Manuel Pellegrini.