La L1 à 18 clubs, c'est pour quand ?

  • A
  • A
La L1 à 18 clubs, c'est pour quand ?
De 1997 à 2002, il n'y avait que 18 clubs en Ligue 1. Plusieurs entraîneurs français souhaitent revenir à cette formule.@ MAXPPP
Partagez sur :

LIGUE 1 - Laurent Blanc et d'autres entraîneurs réclament un championnat réduit.

Vieux serpent de mer du football français, le débat autour du nombre de clubs en Ligue 1 est relancé. 18 ou 20 ? La question n'est pas aussi simple qu'une équation à une inconnue. Les grosses écuries de Ligue 1 réclament 18 clubs depuis des années. En revanche, les petits clubs redoutent énormément ce changement.

Alléger le calendrier pour plus de compétitivité

Le football français est en pleine restructuration. Les dirigeants des clubs attendent d'ailleurs beaucoup des états généraux qui se tiennent à partir de jeudi à l'Insep (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance). Interrogé par L'Equipe, le sélectionneur des Bleus a pris position sur ce débat épineux.

"En France, le calendrier est surchargé pour les cinq clubs qui disputent une Coupe d'Europe, pas pour les autres", explique Laurent Blanc. Et de trancher : " il n’y a pas 36 solutions pour rééquilibrer les choses, soit on redescend à 18 clubs en L1, soit on supprime une Coupe".

Quand Laurent Blanc évoque la suppression d'une Coupe, il parle bien évidemment de la Coupe de la Ligue. Quant aux nombre de clubs, la réforme entraînerait des conséquences bien différentes : d'un côté, des avantages pour les grands clubs et de l'autre, des miettes pour les derniers de la classe.

Quelques parts du gâteau en plus

Le calcul est simple : dans un championnat à 18 clubs, chaque équipe jouerait quatre matches de moins. A priori, pas de bouleversement fondamental mais pour les clubs de haut de tableau qui jouent aussi en Coupe d'Europe, cet allègement est séduisant.

Si les Lyon, Marseille, Bordeaux, Lille et Paris ont quatre matches en moins, c'est autant de préparation en plus pour les joutes européennes.

N'oublions pas non plus le gâteau des droits TV. Jusqu'en 2012, Canal + et Orange verseront plus de 650 millions d'euros de droits TV par an. Moins de convives à la table et des parts plus grosses pour ceux qui restent, là encore le projet séduit.

Moins de place pour les petits clubs

Et les "loosers" dans tout ça ? Les petits clubs passeraient à la trappe et la Ligue 2 compterait deux pensionnaires de plus. Mais que les oubliés se rassurent, les patrons des grosses écuries pensent avant tout à eux.

"Je suis pour un retour à 18 parce que l’expérience a montré que pour certaines montées sympathiques, les clubs les ont payées cher ensuite",explique Jean-Louis Triaud, le président des Girondins de Bordeaux, qui cite les cas d'Ajaccio et de Grenoble.

Dernier argument de taille : moins de clubs en Ligue 1 suscite plus d'intérêt. De 1997 à 2002, la D1 à 18 clubs attirait plus de monde dans les stades (21.000 en moyenne) qu'aujourd'hui (19.500).