La Juve se donne un peu d'air

  • A
  • A
La Juve se donne un peu d'air
@ Reuters
Partagez sur :

SERIE A - La Juve a renoué avec la victoire dimanche face au Genoa (3-2).

SERIE A - La Juve a renoué avec la victoire dimanche face au Genoa (3-2). Septième de Serie A avec dix-huit points de retard sur le leader, l'Inter Milan, la Juve accueillait dimanche le Genoa, à l'occasion de la 24e journée, avec l'ambition de renouer avec le succès. Incapables de remporter le moindre match de championnat depuis le 6 janvier dernier, les Turinois ont arraché trois points précieux (3-2). Malgré cette première victoire sous les ordres d'Alberto Zaccheroni, arrivé sur le banc du club il y a deux semaines en remplacement de Ciro Ferrara, les Bianconeri sont encore loin d'avoir rassurés leurs partisans. Dès le coup d'envoi, les Pémontais apparaissent crispés et laissent l'initiative du jeu aux Génois. Il s'en faut de peu pour que Marco Rossi ouvre le score, mais sa reprise en demi-volée de l'entrée de la surface échoue sur le haut du poteau gauche de Buffon (9e). Ce n'est que partie remise pour le capitaine des Grifoni. Lancé à la limite du hors-jeu sur la gauche de la surface, Acquafresca prend le temps de contrôler et de servir en retrait Rossi, dont la frappe du plat du pied prend à revers Buffon (0-1, 16e). Une ouverture du score qui suscite la colère des supporters turinois qui s'en prennent à leurs homologues du Genoa en lançant des pétards et des fumigènes en direction de leur tribune. Un comportement inacceptable de la part des Tifosi de la Vielle Dame qui n'en sont pas à leur premier fait d'armes depuis le début de la saison. Mais, alors que la Juve est au plus mal, Amauri, pris en grippe par son public, va redonner espoir aux siens en égalisant de la tête peu avant le repos, à la suite d'un bon travail de Martin Caceres sur le côté droit (1-1, 42e). Un penalty très litigieux Transfiguré par ce but, l'ancien attaquant de Palerme et ses coéquipiers se montrent plus entreprenants en seconde période et à l'heure de jeu, Del Piero sollicite le une-deux avec Diego, qui lui remet le ballon d'une talonnade, et conclut d'un pointu (2-1, 60e). Mais, preuve de la fragilité psychologique des Bianconeri, le Genoa revient à la marque dans la foulée. Sur un centre venu de la droite de Giandomenico Mesto, Buffon relâche le ballon, dans les pieds de Rossi, qui double la mise à bout portant (2-2, 62e). Malgré ce nouveau coup dur, la Juve va finir par l'emporter grâce à la ruse de Del Piero. Sur un ballon en profondeur, l'attaquant turinois s'effondre dans le coin gauche de la surface, sans avoir été touché par le défenseur adverse, et obtient un penalty qu'il transforme lui-même (3-2, 78e). Un troisième but synonyme de victoire pour la Vieille Dame qui gagne une place au détriment de Palerme, étrillé par l'AS Roma samedi (4-1). Un large succès précieux pour les Giallorossi, qui conservent leur fauteuil de dauphin devant l'AC Milan, vainqueur de l'Udinese (3-2), à sept longueurs de l'Inter, tenu en échec dimanche soir sur la pelouse du quatrième, le Napoli (0-0).