La France souffre mais gagne

  • A
  • A
La France souffre mais gagne
@ REUTERS
Partagez sur :

TOURNOI DES VI NATIONS - Le XV tricolore s’est imposé dans la douleur contre Irlande (25-22).

Trop d’erreurs. L’entame de match ne pouvait pas être plus catastrophique. Sur une grosse erreur de main de Clément Poitrenaud, McFadden récupère la balle et inscrit le premier essai des Irlandais. Un peu mieux dans la conservation du ballon en seconde-mi-temps, la France réussit à renverser la vapeur. Un bon jeu au pied de Morgan Parra et un essai de Maxime Médard feront la différence. Les hommes de Marc Lièvremont ont battu le XV du trèfle (25-22) mais il faudra faire beaucoup, beaucoup mieux pour espérer rivaliser avec les Anglais dans 15 jours à Twickenham. A lire : Une peur bleue

Le sans-faute de Parra. Grâce à l’indiscipline irlandaise en défense, la France a obtenu plusieurs pénalités. Le demi de mêlée clermontois, Morgan Parra, a pris ses responsabilités pour remettre les Bleus sur de bons rails au bon moment. Cinq tentatives et cinq pénalités réussies pour le jeune international de 22 ans. Après des tests matches difficiles en automne, Morgan Parra a réalisé un très bon match contre les Irlandais.

Des problèmes en défense. La France a enchaîné une deuxième victoire contre l’Irlande après son succès la semaine dernière contre l’Ecosse (34-21). Mais une fois de plus, la défense française n’a pas été exempte de tout reproche. Les Bleus ont encore encaissé trois essais contre l’Irlande. Beaucoup trop. Encore trop brouillonne, la défense du XV de France a 15 jours pour travailler, peaufiner et aller défier les Anglais.

Objectif Twickenham. Une fois de plus, le Tournoi des six Nations se jouera entre les deux équipes "stars" de l’hémisphère Nord : la France et l’Angleterre. Le XV de la Rose aura le privilège du terrain puisque cette rencontre se disputera dans l’enceinte mythique de Twickenham, le 26 février (à 18h). Les hommes de Marc Lièvremont joueront très gros sur ce match : leur invincibilité dans le tournoi (contre l’Irlande, les Bleus ont enchaîné une huitième victoire consécutive dans le tournoi), le Grand Chelem et l’honneur contre leurs pires ennemis.

Parole de rugbyman. A la mi-temps, les deux équipes rentrent sur un score de parité (15-15). Interviewé par France 2, Marc Lièvremont n’a pas été très tendre avec ses joueurs. Contre une équipe d’Irlande qui a commis de nombreuses fautes, le coach français a estimé que son équipe ne pouvait perdre le match. Il a résumé cette réflexion en une seule formule : "si on perd ce match, on pourra se bouffer les…". Un blanc... "Vous m’avez compris".

Domenech dans les tribunes. Au milieu des fans de rugby, un supporter un peu spécial a tenu lui aussi, à assister au match. Raymond Domenech avait choisi Irlande-France pour signer son grand retour médiatique. Plutôt osé après la main de Thierry Henry en novembre 2009 en barrages de la Coupe du monde.