La conférence Est au crible

  • A
  • A
La conférence Est au crible
Partagez sur :

A trois jours de la reprise en NBA, la rédaction se mouille et vous livre ses pronostics pour la conférence Est. Fort de son trio James-Wade-Bosh, Miami arrive en tête. Mais Orlando, qui a misé sur la stabilité à l'intersaison, ne sera pas loin. Devraient suivre Boston, Chicago et Atlanta. Pour New York, les playoffs sont de nouveau accessibles avec Stoudemire.

A trois jours de la reprise en NBA, la rédaction se mouille et vous livre ses pronostics pour la conférence Est. Fort de son trio James-Wade-Bosh, Miami arrive en tête. Mais Orlando, qui a misé sur la stabilité à l'intersaison, ne sera pas loin. Devraient suivre Boston, Chicago et Atlanta. Pour New York, les playoffs sont de nouveau accessibles avec Stoudemire. 1. Miami Heat: Un trio d'enfer Sans surprise, mais d'une courte tête, la rédaction estime que le Miami Heat terminera la saison régulière en tête de la conférence Est. L'association de LeBron James, Dwyane Wade et Chris Bosh, trois All-Stars en puissance, est si impressionnante qu'elle devrait permettre aux hommes d'Erick Spoelstra de tenir la distance sur la durée. Jusqu'au titre ? 2. Orlando Magic: Eteindre le Heat Deuxième de la conférence Est la saison dernière, le Magic n'a pas beaucoup bougé cet été sur le marché des transferts. Pas besoin. Avec Dwight Howard, Rashard Lewis, Vince Carter, Mickael Pietrus et des joueurs de complément comme Jameer Nelson ou Quentin Richardson, arrivé de New York, Orlando pourrait même faire plus que titiller le Miami Heat. La stabilité a parfois du bon. 3. Boston Celtics: Seuls les playoffs comptent Les Celtics ont effectué quelques retouches dans leur effectif vieillissant en recrutant... deux vétérans, Shaquille et Jermaine O'Neal - aucun lien -, histoire d'assurer sous le cercle avant le retour de Kendrick Perkins, blessé. Suffisant ? Comme la saison dernière, quand il avait atteint les NBA Finals, Boston n'ambitionne qu'une chose: être affûté en playoffs. 4. Chicago Bulls: L'ambition retrouvée Carlos Boozer, Ronnie Brewer, Kyle Korver: Chicago a fait son marché dans l'Utah à l'intersaison. Des renforts qui pourraient permettre aux Bulls de franchir un nouveau palier en 2010-11. Eliminés par les Cleveland Cavaliers au premier tour des playoffs au printemps, les joueurs de Tom Thibodeau ont les crocs. Derrick Rose et Joakim Noah en tête. 5. Atlanta Hawks: Confirmer, encore Atlanta a de l'ambition. Quatrièmes de la conférence en 2008-09, troisièmes en 2009-10, les Hawks sont bien décidés à oublier la claque reçue par le Orlando Magic en playoffs (0-4). Avec Joe Johnson, Josh Smith, Al Horford ou encore Mike Bibby, les hommes de Larry Drew en ont les moyens. Même si la concurrence est féroce pour jouer les quatre premières places. 6. Milwaukee Bucks: La surprise du chef ? Pas épargnés par les blessures, les Bucks vont récupérer Andrew Bogut. Un atout en plus dans un collectif déjà riche de Brandon Jennings et John Salmons. Si Michael Redd retrouve de l'allant, Milwaukee pourrait être la surprise des playoffs 2011. Car Carlos Delfino, Ersan Ilyasova, Drew Gooden et Corey Maggette, les deux derniers recrutés à l'intersaison, sont autant de menaces pour leurs adversaires. 7. New York Knicks: En espérant Carmelo... Les Knicks en playoffs ? C'est possible. Avec Amare Stoudemire, New York a mis les moyens pour relever la tête après plusieurs exercices assez ternes. Pour peu que Timofey Mozgov, Reymond Felton et Danilo Gallinari tiennent la route, les joueurs de Mike d'Antoni peuvent retrouver le goût des phases finales. Et encore plus si Carmelo Anthony les rejoint cet hiver. 8. Washington Wizards: Wall of fame ? En mettant le grappin sur John Wall, numéro un de la dernière draft, Washington a tiré le gros lot, le joueur capable de lui faire retrouver le goût des playoffs. Avec notamment JaVale McGee, Andray Blatche, Yi Jianlian et Kirk Hinrich, les Wizards ont plus d'un tour dans leur sac. Pour peu que Gilbert Arenas se concentre sur son jeu, leur back-court pourrait être redoutable. 9. Charlotte Bobcats: Un ton en-dessous ? Qualifié pour les playoffs la saison dernière mai dévoré par Orlando au premier tour (0-4), Charlotte a vu le chemin qui le séparait encore des cimes de la conférence Est. Cette saison pourrait être plus douloureuse encore pour les partenaires de Boris Diaw. A moins que Gerald Wallace fasse des miracles et redonne le sourire à son propriétaire, Michael Jordan 10. Indiana Pacers: Note pour plus tard Dixièmes en 2009-10, les Pacers ne peuvent pas viser beaucoup plus haut cette saison. Pas encore... Avec Danny Granger à l'aile et le prometteur Roy Hibbert sous le cercle, Indiana possède malgré tout quelques arguments qui laissent présager un avenir plus brillant. Le recrutement de Darren Collison aux New Orleans Hornets le confirme. Rendez-vous l'an prochain ? 11. Detroit Pistons: Le talent ne fait pas tout Richard Hamilton, Tayshaun Prince, Ben Gordon, Charlie Villanueva, Rodney Stuckey: Detroit collectionne les bons joueurs au point que les Pistons ont décidé d'en ajouter un autre à leur effectif, sur les rotules et revanchard: Tracy McGrady. Mais ça ne suffit pas. Déjà en net déclin la saison dernière, les hommes de John Kuester risquent de stagner cette année. 12. Philadelphia 76ers: Turner en détonateur ? Evan Turner permettra-t-il aux Sixers de renaître ? Pour sa première année en NBA, le numéro deux de la draft aura de sacrées responsabilités. Associé à Andre Iguodala et Elton Brand, qui ne retrouvera sans doute jamais son meilleur niveau, le rookie devrait connaître un apprentissage difficile, dans les entrailles d'une conférence Est encore trop forte pour Philadelphie. 13. Cleveland Cavaliers: Un seul être vous manque... Les Cavaliers ont laissé passer leur chance. Avoir LeBron James dans son effectif pendant six ans en était un mais Cleveland n'a pas su en profiter. Aujourd'hui, "l'Elu" est parti. D'autres joueurs majeurs aussi. Mo Williams et Antawn Jamison vont se sentir bien seuls pour nourrir des fans devenus gourmands. La défaite sera leur pain quotidien. 14. Toronto Raptors: Bosh laisse un chantier Comme les Cavaliers, les Raptors peuvent en vouloir à Miami de leur avoir chipé Chris Bosh. Déjà pas à la fête avec l'intérieur All-Star, Toronto se dirige vers une saison 2010-11 obscure, même si des joueurs de talent sont arrivés cet été (Leandro Barbosa, Linas Kleiza, David Andersen). La mayonnaise prendra-t-elle ? Sans doute, mais pas tout de suite... 15. New Jersey Nets: Bons derniers ? Derniers de la conférence en 2009-10 après un début de parcours à la limite du risible, les Nets tenteront d'enlever cette étiquette de losers qui leur colle à la peau. Avec Brook Lopez, Troy Murphy et Derrick Favors, numéro trois de la draft, le secteur intérieur de New Jersey - où Johan Petro tentera de se faire une place - tient la route. Devin Harris aura une grosse responsabilité à la mène.