La bonne affaire pour Lille

  • A
  • A
La bonne affaire pour Lille
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Lille s'est imposé face à Grenoble (1-0) et reste au contact du podium.

LIGUE 1 - Lille s'est imposé face à Grenoble (1-0) et reste au contact du podium. Vainqueur de Liverpool (1-0) jeudi lors du match aller des huitièmes de finale de la Ligue Europa, Lille, qui restait sur deux matches sans succès en championnat, a renoué avec la victoire dimanche face à la lanterne rouge Grenoble (1-0), lors de la 28e journée de Ligue 1. Les Isérois ont longtemps résisté en première période, grâce aux arrêts de Jody Viviani, avant de craquer dès le retour des vestiaires. A la suite d'une action collective rondement menée, Emerson adresse depuis son couloir gauche un centre tendu, que Bostjan Cesar dévie dans son propre but de la cuisse (1-0, 46e). Le GF 38 a l'occasion d'égaliser mais Mickael Landreau sort efficacement face à Pierre Boya, de toute façon coupable d'une main (62e), et s'interpose sur une frappe de Jacques-Alaixys Romao (64e). Le Losc aurait pu de son côté aggraver la marque, mais Hazard, parti en contre, se voit refuser un but pour un hors-jeu plus que discutable (78e). Grâce à ce succès, les Dogues reviennent à hauteur de Lyon, tenu en échec par Saint-Etienne samedi (1-1), et à deux longueurs des deux leaders, Bordeaux et Montpellier qui ont dû eux aussi se contenter d'un match nul, respectivement face à Monaco (0-0) et Auxerre (1-1). Rennes confirme son regain de confiance Après trois revers consécutifs en championnat, Rennes avait retrouvé des couleurs la semaine passée face à Monaco (1-0). Un regain de forme que les bretons ont confirmé ce dimanche en dominant Valenciennes dans l'antre de Nungesser (0-2) à l'occasion de la 28e levée de Ligue 1 et qui leur permet de revenir à la 8e place au classement général. Et si les Valenciennois dominent territorialement ce début de rencontre, ils ne parviennent pourtant pas à contourner un bloc défensif rennais bien en place qui repousse chaque tentative des Nordistes d'approcher la surface de réparation de Douchez. Les Bretons en profitent alors pour construire une attaque placée avec Briand à la manoeuvre qui adresse un bon ballon à Marveaux, dont la frappe croisée trompe la vigilance de Penneteau (0-1, 25e). Et les protégés de Frédéric Antonetti ne s'arrêtent pas là puisque quelques instants plus tard, au terme d'un mouvement collectif de toute beauté, c'est l'intenable Gyan qui propulse le cuir dans le but vide, alimentant par la même occasion son compteur personnel, riche de dix réalisations (0-2, 38e). Lors d'une première période dépourvue d'occasions de but de part et d'autre, les Rennais ont fait preuve d'un réalisme criant qui leur permet de regagner les vestiaires sur cet avantage au score de deux buts. Après la pause, Pujol et consorts tentent de reprendre leur marche en avant mais l'envie n'y est pas. Les entrées de Cohade, Sebo et Audel destinées à apporter du sang neuf dans les rangs valenciennois ne changent rien. Les tentatives de Saez (54e) et de Pujol (68e) s'avèrent infructueuses. Si les Nordistes n'ont pas démérité dans ce match, le collectif et la réussite des Rennais ont néanmoins fait la différence. Les Bretons récoltent trois points précieux qui leur permettent de reléguer le PSG, actuel 11e, à six points.