L'OM doit rebondir

  • A
  • A
L'OM doit rebondir
Partagez sur :

LIGUE 1: L'OM aura à coeur de réagir ce samedi dans le cadre de la 17e journée de Ligue 1 en dominant Boulogne-sur-Mer.

Après son revers concédé face au Real Madrid en C1, l'OM doit reprendre sa marche en avant et impérativement l'emporter face à Boulogne-sur-Mer, samedi, dans le cadre de la 17e journée de Ligue 1. OM-Boulogne-sur-Mer: Cette rencontre n'est peut-être pas aussi alléchante que la dernière apparition des Olympiens au Vélodrome face au Real Madrid en Ligue des Champions, mais elle n'en est pas moins primordiale. Relégués à six points du leader bordelais, Lucho Gonzalez et consorts ne pourront se satisfaire que d'une victoire ce samedi face à Boulogne-sur-Mer, dans le cadre de la 17e journée de Ligue 1. Les trois points sont en effet indispensables pour ne pas laisser les Girondins s'envoler au classement général en cas de victoire sur la pelouse de Lyon ce dimanche. Et Souleymane Diawara ne le sait que trop bien. Interrogé sur le site officiel de l'OM, le défenseur olympien prône une réaction immédiate en championnat, après le revers subi au Vélodrome face aux Merengue dans la semaine. "Mentalement, il va falloir être costaud. On n'a pas de temps à perdre. Il va falloir aller au charbon pour atteindre notre objectif de faire carton plein jusqu'à la trêve". Pour cela, il ne faudra pas trembler samedi face au promu boulonnais qui reste sur une victoire précieuse sur sa pelouse face à Lens (2-1). "Ça va être une équipe qui va beaucoup défendre et qui va essayer de jouer en contre. Il va falloir être vigilant. Ça va être difficile car Boulogne a besoin de points", déclarait l'ancien Bordelais, désireux de ne laisser aucune chance aux Nordistes, samedi.Niang ou l'absence préjudiciableLes Marseillais pourront pour cela s'inspirer de leur bonne prestation affichée au Stade du Ray le week-end passé face à Nice (1-3). Rappelons-le, Mamadou Niang avait mis son équipe sur les bons rails en ouvrant le score rapidement dans ce match. Les protégés de Didier Deschamps devront trouver le moyen de pallier l'absence de leur capitaine emblématique, blessé à la clavicule et indisponible au minimum six semaines. Une indisponibilité relativement préjudiciable pour la formation phocéenne tant le Sénégalais apportait au sein du collectif olympien, de par sa percussion, sa vivacité et son sens du but. Reste à savoir si l'absence de Niang va remettre en cause le dispositif tactique mis en place par Didier Deschamps qui aura le choix d'introniser Morientes, Koné, Valbuena ou encore Ben Arfa dans son onze de départ.