L'Irlande conserve une chance

  • A
  • A
L'Irlande conserve une chance
@ Reuters
Partagez sur :

VI NATIONS - L'Irlande a dominé le Pays de Galles samedi (27-12).

VI NATIONS - L'Irlande a dominé le Pays de Galles samedi (27-12). L'Irlande est toujours là. Deux semaines après sa belle victoire décrochée à Twickenham contre l'Angleterre (20-16), le XV du Trèfle s'est offert ce samedi un nouveau succès, le troisième dans cette édition 2010 du Tournoi des VI Nations. Pour leur deuxième match à Croke Park, les Irlandais ont fait plier le Pays de Galles de Martyn Williams, promu capitaine en l'absence de Ryan Jones (27-12). Le Grand Chelem n'est plus d'actualité depuis leur défaite au Stade de France face aux Bleus (10-33), mais une victoire dans le Tournoi reste toujours à leur portée. Pour cela, les hommes de Declan Kidney doivent miser sur un faux pas des Français contre l'Italie dimanche ou contre les Anglais le week-end prochain. S'ils n'ont plus leur destin en mains, les coéquipiers de Brian O'Driscoll maintiennent la pression et prouvent que leur titre l'an dernier n'avait rien d'un feu de paille. Contre des Gallois toujours aussi irréguliers depuis le début du Tournoi, les Irlandais ont profité de leurs temps forts pour inscrire de précieux points à chaque fois qu'ils en avaient l'occasion. Et malgré un XV du Poireau bien plus inspiré en seconde période, ils ont tenu le score sans trop être inquiétés. L'Irlande compte sur un faux pas du XV de France Fêté par tout le public de Croke Park à son entrée sur la pelouse, O'Driscoll n'a peut-être pas inscrit son 37e essai sous le maillot irlandais. Mais le capitaine, qui honorait sa 100e sélection, la 63e avec le brassard, a livré une partition parfaite en ouvrant des brèches dans lesquelles ses coéquipiers se sont engouffrés. Une capacité exceptionnelle qui était à l'origine du premier essai de la rencontre. Lancé plein champ à l'entrée des 22 mètres gallois, le centre du Leinster délivrait une passe à hauteur pour Earls qui lui ouvrait le chemin de l'en-but (11-3, 26e). Rebelote en seconde période avec le même duo, aidé par un numéro de soliste d'O'Leary: nouvelle passe à hauteur d'O'Driscoll pour le demi de mêlée qui servait Earls pour l'essai de la victoire assurée (24-9, 59e). Entre-temps, O'Leary avait lui aussi trouvé la faille. Sur une phase de jeu d'école, O'Callaghan captait le ballon en touche à l'entrée des 22 mètres gallois puis libérait pour O'Connell. La passe après contact de l'emblématique deuxième-ligne du XV irlandais pour son n°9 laissait sur le carreau le premier rideau défensif gallois. Les jambes et la puissance d'O'Leary terminait le travail malgré le retour d'Halfpenny (16-3, 30e). Ce deuxième essai des hommes en vert sanctionnait durement les joueurs de Warren Gatland, réduits à 14 après le carton jaune pour antijeu reçu par Lee Byrne, sans doute l'un des tournants de la rencontre. Jonathan Sexton, le talentueux ouvreur irlandais de nouveau titulaire à la charnière à la place de Ronan O'Gara, se chargeait de maintenir les Gallois à bonne distance grâce aux points inscrits au pied. Le n°10 du Leinster, pas très en réussite en début de match et notamment dans ses transformations, clôturait le score pour son équipe sur un ultime drop (27-12, 76e). Les Français sont prévenus: ils n'auront pas le droit à l'erreur dans leurs deux derniers matches contre les Italiens et les Anglais. A la clé, un premier Grand Chelem depuis 2004.