L'Espagne sur le chemin des Bleus

  • A
  • A
L'Espagne sur le chemin des Bleus
Partagez sur :

BASKET - La France figurera dans le même groupe que la formation ibérique, championne du monde et d'Europe en titre, lors du Mondial 2010.

Le tirage au sort du prochain Mondial de basket en 2010 a réservé un adversaire de poids à l'équipe de France: l'Espagne, championne du monde et d'Europe en titre.Presque trois mois après la gifle donnée par l'Espagne en quarts de finale de l'Euro 2009 (86-66), l'équipe de France a appris ce mardi à Istanbul, à l'occasion du tirage au sort du Championnat du monde 2010 (28 août - 12 septembre), qu'elle allait devoir à nouveau se frotter à la Roja. Pas une si mauvaise nouvelle en soi, surtout vu les autres formations que les Bleus affronteront dans le groupe D. Car une place parmi les trois premiers de la poule, en imaginant que les Espagnols terminent en tête, permettrait de les éviter jusqu'en finale.Bien sûr, les hommes de Vincent Collet n'en sont pas là. Il ne faudra pas qu'ils négligent leurs autres adversaires: le Canada, la Lituanie, la Nouvelle-Zélande et le Liban. Mais a priori, cette poule est loin d'être effrayante. Dans son "groupe idéal", le sélectionneur national avait d'ailleurs admis qu'il aurait bien aimé tomber sur les Canadiens et les Libanais. Il est donc servi. Dans le chapeau 4, la Lituanie reste une nation délicate à manoeuvrer, mais son parcours éclair lors du Championnat d'Europe tend à prouver qu'elle est sur le déclin. Quant aux Néo-Zélandais, ils étaient sans doute plus faciles à jouer que les Angolais, eux aussi dans le chapeau 5.Avec ou sans Gasol ?Tony Parker et ses partenaires seront fixés assez vite puisqu'ils défieront les Espagnols dès le premier jour de la compétition, le 28 août à Izmir. Une formation ibérique, championne du monde et d'Europe en titre, qui n'aura peut-être pas le même visage que lors de ses deux dernières campagnes puisque Pau Gasol, désigné MVP de l'Euro 2009, a laissé entendre qu'il pourrait faire l'impasse. Ce alors que le staff tricolore espère ajouter Joakim Noah (Chicago Bulls) et Mickael Pietrus (Orlando Magic) à un groupe qui a terminé cinquième en Pologne, au mois de septembre dernier. Hériter du tenant n'est donc pas la mer à boire. Une place parmi les quatre premiers suffira pour accéder aux huitièmes.Tout dépendra ensuite de ce qui se passera dans le groupe C, avec lequel celui des Bleus croisera. Une poule assez corsée et homogène puisque la Grèce, tête de série lors du tirage au sort, a hérité de la Turquie, pays organisateur donc forcément dangereux, de la Russie, titulaire d'une wild-card, du Porto Rico, de la Chine et de la Côte d'Ivoire. Les Etats-Unis, que tout le monde voit enchaîner deux ans après l'or obtenu aux Jeux Olympiques de Pékin, ne devraient pas être inquiétés outre mesure avec la Slovénie, la Croatie, le Brésil, la Tunisie et l'Iran. Dans le groupe A, l'Argentine sera opposée à la Serbie, l'Australie, l'Allemagne, l'Angola et la Jordanie.