L'Asvel retrouve des couleurs

  • A
  • A
L'Asvel retrouve des couleurs
Partagez sur :

BASKET: Villeurbanne a confirmé son regain de forme en Euroligue ce jeudi en s'imposant 77 à 67 face au Zalgiris Kaunas.

En manque cruel de confiance en Pro A, Villeurbanne a confirmé son regain de forme en Euroligue ce jeudi en s'imposant 77 à 67 face au Zalgiris Kaunas à l'Astroballe. Un précieux succès, leur deuxième consécutif dans la compétition, qui relance les champions de France en titre dans la course au Top 16 dans un Groupe A survolé par Barcelone.Il y aurait donc deux équipes de Villeurbanne. L'une, complètement à la dérive en Pro A avec une dernière victoire qui date du 31 octobre dernier et une avant-dernière place au classement indigne d'un champion en titre, et l'autre, toujours en vie en Euroligue malgré quatre revers initiaux et qui vient de glaner deux succès consécutifs qui la relancent dans la course au Top 16. Car après le Cibona Zagreb la semaine dernière (71-68), les hommes de Vincent Collet ont cette fois fait tomber le Zalgiris Kaunas à l'Astroballe (77-67). La route vers la terre promise s'éclaircit donc un peu plus pour ces Villeurbannais désormais solidement accrochés à la quatrième et dernière place qualificative. Espérons juste que cette rencontre ne leur laissera pas trop de regrets au final car la lourde défaite de l'aller (52-71) aurait pu être effacée sans un (léger) trou d'air dans l'ultime quart."Ça commence à prendre forme", déclarait un Laurent Foirest tout de même satisfait au micro de Sport + à l'issue de la rencontre. "Et puis tout le monde s'est battu et a fait les efforts", poursuivait le Marseillais, toujours vert, lui qui a su se montrer décisif avec 15 points au final et des paniers précieux dans les moments clés. Et si Ali Traoré était, une fois n'est pas coutume, un peu en dedans jeudi soir (10 points, 2 rebonds), Eric Campbell (15 points) et le bondissant Mindaudas Lukauskis (4 points, 6 interceptions) ont beaucoup apporté, même si c'est bien Rawle Marshall qui a démontré tout le bien fondé de son recrutement pour son meilleur match sous ses nouvelles couleurs (20 points, 5 rebonds).Foirest a du métierSi Dixon inscrit les deux premiers points de la rencontre, les Lituaniens profitent de la défense pour le moins passive des locaux pour tenter se détacher (5-9, 3e). Et malgré le cinquième point de Campbell en quatre minutes, les visiteurs créé un premier écart sur un tir primé de Brown (11-18, 6e), laissant présager une nouvelle soirée cauchemardesque pour la "Green Team". Mais à l'image d'un Marshall de plus en plus libéré, les hommes de Vincent Collet et ne se découragent et recollent même à une longueur au terme du premier quart, grâce au douzième point de l'ancien d'Indiana (23-24). Une embellie confirmée dans le deuxième quart-temps, avec notamment une entrée détonante de Foirest, auteur de huit points en trois minutes (34-30, 14e). Campbell, avec la planche, fait grimper l'écart (41-34, 16e), mais Traoré, qui se réveille au meilleur moment, donne la plus grosse avance du match aux siens (47-39, 19e). Une avance finalement réduite à cinq unités à la pause, après un trois points de Salenga (49-44). Le troisième quart va permettre aux Rhodaniens de se détacher et Lukauskis s'offre une nouvelle interception et le dunk qui va avec pour creuser à nouveau l'écart (61-51, 25e). Un écart qui monte encore quand Foirest profite, avec toute son expérience, d'une antisportive pour inscrire ses deux lancers puis un formidable trois points de plus de sept mètres (67-54, 27e). Traoré donne ensuite une avance plus que confortable qu'on imagine encore gonfler (75-56, 34e) mais le pivot tricolore et ses coéquipiers encaissent un sévère 11-2 dans les cinq dernières minutes, dans le sillage d'un Salenga qui termine meilleur marqueur de la rencontre (25 points). Et si tout n'est pas encore parfait, Villeurbanne vient peut-être de lancer (enfin) sa saison. A confirmer sur le plan hexagonal, bien sûr.