L'Asvel met à pied Vassallo

  • A
  • A
L'Asvel met à pied Vassallo
Partagez sur :

Villeurbanne est déjà en crise ! Battue lors de ses deux premiers matches de la saison en Pro A, et éliminée au tour préliminaire de l'Euroligue, l'Asvel a décidé lundi de mettre à pied A.D. Vassallo "à titre conservatoire". L'arrière portoricain, recrue vedette du club rhodanien, "est convoqué à un entretien préalable au licenciement", précise le club.

Villeurbanne est déjà en crise ! Battue lors de ses deux premiers matches de la saison en Pro A, et éliminée au tour préliminaire de l'Euroligue, l'Asvel a décidé lundi de mettre à pied A.D. Vassallo "à titre conservatoire". L'arrière portoricain, recrue vedette du club rhodanien, "est convoqué à un entretien préalable au licenciement", précise le club. "Stop ! Assez, c'est assez ! Nous n'allons pas attendre d'avoir pris dix coups de pied au cul pour réagir." Anthony Thiodet, vice-président de Villeurbanne interrogé par Le Progrès, avait été très clair ce week-end, après la défaite de l'Asvel contre Strasbourg. Des décisions importantes allaient être prises. Et vite. En contact avec Tony Parker dès samedi soir, aussitôt les Verts battus pour la deuxième fois en deux matches de Pro A (67-82), lui et Gilles Moretton ont convenu qu'il fallait changer les choses. Déjà. Ce lundi, les sanctions sont tombées. Angel Daniel Vassallo en fait les frais. Irrégulier depuis son arrivée, l'arrière portoricain a commis l'irréparable en jetant son maillot aux pieds du président Gilles Moretton. Résultat: les dirigeants l'ont mis à pied "à titre conservatoire" et l'ont "convoqué à un entretien préalable au licenciement", précise le club dans un communiqué. Autrement dit, l'ancien joueur du Paris-Levallois, recrue phare de l'Asvel cet été, ne devrait plus rejouer sous le maillot villeurbannais. "Si nous devons mourir nous choisirons la façon. En tout cas, il est hors de question que nous nous laissions dicter l'acte de mort par qui que ce soit", lâche Anthony Thiodet, qui maintient sa confiance à son entraîneur, Vincent Collet. Les dirigeants rhodaniens n'ont ainsi pas traîné à trouver un remplaçant à l'ex-pistolero parisien (27,6% de réussite aux tirs à 8/29 face au PL et à la SIG) puisqu'ils ont annoncé avoir recruté Nebojsa Bogavac (36 ans, 1,99 m) pour six semaines en qualité de pigiste médical de Laurent Foirest, toujours pas remis de sa rupture du tendon d'Achille et dont le retour sur les parquets est retardé. Une crise pour commencer, après une saison 2009-10 complètement ratée: l'Asvel va vraiment mal.