Kevin qui ?

  • A
  • A
Kevin qui ?
Partagez sur :

A 33 ans, Kevin Davies pourrait bien honorer sa toute première sélection sous le maillot des "Three Lions", mardi soir face au Monténégro en éliminatoires de l'Euro 2012. Méconnu du grand public, le rugueux attaquant de Bolton, qui a déjà récolté 90 cartons jaunes en Premier League (!), présente en tout cas un profil atypique. Portrait.

A 33 ans, Kevin Davies pourrait bien honorer sa toute première sélection sous le maillot des "Three Lions", mardi soir face au Monténégro en éliminatoires de l'Euro 2012. Méconnu du grand public, le rugueux attaquant de Bolton, qui a déjà récolté 90 cartons jaunes en Premier League (!), présente en tout cas un profil atypique. Portrait. Depuis ses débuts à Chesterfield il y a une quinzaine d'années, Kevin Davies a disputé, toutes compétitions confondues, 617 matches, pour 123 buts inscrits. Rien d'exceptionnel jusque là pour l'attaquant de Bolton, sauf si l'on s'attarde sur les cartons jaunes qu'il a récoltés. Sur ses 382 rencontres de Premier League, il a en effet été averti à 90 reprises, une statistique qui fait de lui le joueur le plus sanctionné du championnat, lui qui est également - et, quelque part, paradoxalement - celui sur lequel on commet le plus nombre de fautes ! Un pedigree qui ne devrait pas, a priori, en faire le candidat idéal pour l'équipe d'Angleterre, et pourtant. Car les blessures de Theo Walcott, Gabriel Agbonlahor, Jermain Defoe et Bobby Zamora, puis celle de Darren Bent, les formes incertaines d'Andy Carroll et Carlton Cole ainsi que le refus d'Emile Heskey de sortir de sa retraite internationale ont contraint Fabio Capello à faire appel au puissant attaquant, qui s'apprête donc à découvrir, à l'âge de 33 ans, les joies des "Three Lions". Et il n'a pas juste envie d'y goûter. Il a cru à une blague... "Quand une telle opportunité se présente, il faut la saisir, avoue, avec le sourire, celui qui est tout sauf un excité en dehors du terrain. Les gens disent que lorsque les autres joueurs seront de retour je ne reviendrai peut-être pas. Mais je suis ici pour travailler, laisser une bonne impression et, si j'en ai l'opportunité, bien jouer mardi." Cette appel surprise face au Monténégro est en tout cas un petit événement, et pas seulement pour l'intéressé et son épouse, qui a pleuré de joie en apprenant la nouvelle alors que lui a longtemps cru à une blague. Le Wanderer rentrerait dans l'histoire en foulant la pelouse de Wembley mardi soir face à Mirko Vucinic et à ses coéquipiers puisqu'il deviendrait ainsi, à 33 ans, six mois et seize jours, le troisième débutant le plus âgé dans l'histoire de sa sélection ! Une distinction qui ne doit guère émouvoir celui qui pointe déjà à la deuxième place au classement des joueurs les plus avertis cette saison, mais qui renforce l'admiration de son entraîneur à Bolton. "Il a fait preuve d'une incroyable forme mentale en dehors de ses qualités footballistiques et c'est pourquoi il en est là aujourd'hui, s'enthousiasme Owen Coyle. Cela aurait été facile pour lui de penser qu'à 33 ans sa chance était passée, mais il est encore allé au-delà de ce qu'il parvenait à réaliser avant." Doté d'un style de jeu typiquement britannique, il ne ménage pas ses efforts sur un terrain et travaille beaucoup pour l'équipe, mais la plupart des observateurs du football d'outre-Manche s'accordent à dire qu'il est trop limité et, surtout, pas fait pour le football international. Est-il capable de leur prouver le contraire ?