Jouanno gagne par ippon

  • A
  • A
Jouanno gagne par ippon
Chantal Jouanno, du tatamis au ministère des Sports.@ REUTERS
Partagez sur :

L'ex-karatéka prend du galon. La secrétaire d'Etat à l'Écologie devient ministre des Sports.

La politique est aussi capable de revirements de dernière minute. Depuis quelques temps, David Douillet était pressenti pour récupérer le ministère des Sports mais dans les arrêts de jeu du remaniement ministériel, l'ancienne championne de karaté, Chantal Jouanno, a finalement envoyé au tapis le double champion olympique de judo.

Depuis son entrée au gouvernement le 21 janvier 2009, Chantal Jouanno a toujours été une "bonne élève". Aux côtés de Jean-Louis Borloo au ministère de l'Ecologie, elle est montée au front pour défendre le Grenelle de l'environnement.

Seul bémol de son expérience gouvernementale : la taxe carbone. Chantal Jouanno y croyait énormément. Quand le projet a été retoqué par le Conseil constitutionnel l'année dernière, la secrétaire d'Etat à l'Écologie a manifesté son désespoir sans pour autant critiquer le président.

Ministère à part entière

A 41 ans, Chantal Jouanno possède un très bon pedigree pour s'atteler à ce nouveau poste. Ancienne karatéka, elle a été sacrée 13 fois championne de France. Si on regarde tous les anciens ministres des Sports (mis à part Rama Yade), l'expérience sportive est primordiale.

>>> Pour voir en vidéo la dernière prestation de Chantal Jouanno au championnat de France par équipes de karaté, cliquez-ici

Nicolas Sarkozy a voulu redonner plus d'importance au sport dans ce nouveau gouvernement. Sous le gouvernement Fillon II, les sports étaient rattachés au ministère de la Santé. Il faut également noter que la Vie Associative et la Jeunesse seront désormais pris en charge par le ministère de l'Éducation. Avec cette autonomie totale, la nouvelle ministre devrait donc disposer d'une plus grande marge de manœuvre.

Les JO de Londres en ligne de mire

Chantal Jouanno a plusieurs échéances de taille devant elle. L'ancienne karatéka devra troquer son kimono de guerrière pour enfiler le short de footballeur. Après les Etats Généraux du football français, elle va devoir poursuivre cette remise à plat entamée après la débâcle des Bleus au mondial sud-africain. Avec l'Euro 2016 dans le viseur, elle devra aussi s'occuper de la rénovation des stades.

La France est également qualifiée pour la Coupe du monde de Rugby qui se déroulera l'année prochaine en Nouvelle-Zélande. Après de bons résultats lors des derniers Mondiaux, le XV tricolore est attendu pour ce nouveau rendez-vous.

Chantal Jouanno devra aussi soigner la préparation des JO de Londres en 2012. Les athlètes français avaient obtenu 41 médailles aux Jeux olympiques de Pékin. La France devra faire au moins aussi bien. La page JO ne s'arrête pas aux jeux de Londres. Chantal Jouanno devra défendre la candidature d'Annecy pour les JO d'hiver de 2018.

L'échec de David Douillet

Cette nomination de Chantal Jouanno au ministère des Sports sonne également comme un camouflet pour David Douillet. Intronisé dans le monde politique par le couple Chirac, l'ex-judoka ne cachait pas sa volonté d'intégrer le gouvernement depuis quelques mois.

Il possédait pourtant un CV parfait pour récupérer le ministère des Sports : ancien sportif avec un palmarès à rallonge, connaissance des organes sportifs (fédérations, conseils, etc.) et une bonne expérience de la politique (député des Yvelines depuis 2009).