Henry : "On essaie toujours de marquer"

  • A
  • A
Henry : "On essaie toujours de marquer"
Partagez sur :

FOOT - Thierry Henry, le capitaine de l'équipe de France, est concentré sur la qualification pour la Coupe du Monde 2010. Le statut de barragiste viendra après.

Alors que l'équipe de France s'apprête à affronter les Iles Féroé, samedi à Guingamp, Thierry Henry, le capitaine des Bleus, s'est montré peu bavard, vendredi en conférence de presse. Le Barcelonais estime en effet que l'heure des comptes n'est pas arrivée, et qu'il faut rester focalisé sur la qualification.Thierry, comment allez-vous ? Ça va. J'ai toujours l'impression d'être en début de saison, parce que j'ai eu des petits pépins, mais je suis là pour aller au combat.Peut-on parler de combat lorsqu'on s'apprête à jouer les Féroé ?Tous les matches sont des combats, Féroé ou pas, Serbie ou pas.Comment vivez-vous l'engouement du public breton autour de l'équipe de France ?Ça arrive assez souvent. Par le passé, on a joué à Saint-Etienne, Sochaux, Rennes, ça s'est toujours passé comme ça, c'est toujours agréable à voir, mais ce n'est pas une surprise. Quand on est arrivés à Lannion (l'aéroport le plus proche de Guingamp, ndlr) en début de semaine, c'était extraordinaire de voir l'engouement du public. Après, quand tu rentres sur le terrain en sélection, tu ne dois pas non plus attendre ça.Avez-vous dû vous réadapter en terme de jeu en l'absence de Ribéry et Gourcuff ?Sans Franck et Yoann, c'est différent, c'est des joueurs qui aiment faire jouer l'équipe, ce ne sont pas des anciens 10, mais des meneurs de jeu modernes. Mais à nous de se créer des occases et de les mettre au fond.Florent Malouda estime que le sélectionneur est plus détendu depuis son arrivée en Bretagne, est-ce aussi votre avis ?Non, il est toujours aussi chambreur..."La déception sera si on ne se qualifie pas pour la Coupe du monde"Les Féroé ont récemment battu la Lituanie, comment jugez-vous leur progression ?De ce que j'ai vu, c'est que c'est une équipe qui n'a pas perdu de plus de deux buts d'écart, ça veut dire ce que ça veut dire, c'est que ce n'est pas une équipe facile à bouger. Nous, on a connu les deux côtés, la première fois, on a souffert, la deuxième fois, c'était un peu plus facile, mais dernièrement, on a eu des difficultés à les battre.Comment voyez-vous les problèmes d'efficacité dont souffre l'équipe de France ?Comme d'habitude, on essaie toujours de marquer, on préfère gagner nos matches 2-0 que 1-0, 3-0 que 2-0, on fait ce qu'il faut faire pour se préparer, après malheureusement, ça ne sourit pas, par manque de confiance parfois, d'adresse de temps en temps et aussi parce que l'équipe en face joue bien.Serez-vous déçu si la France est barragiste samedi soir ?La déception sera si on ne se qualifie pas pour la Coupe du monde, il nous reste 20% de chances, on se concentre dessus, on verra bien. Mais pas mal d'équipes passées par les barrages sont ensuite allées loin et ont gagné des compétitions. Donc pour l'instant, je ne vais pas parler de déception si on a encore l'espoir d'y aller.Ces derniers temps, l'équipe de France a été critiquée parce qu'elle jouait mal, lors des deux derniers matches, elle a mieux joué mais n'a pas gagné, n'est-ce pas frustrant ?Oui et non. Comme je le dis souvent, des fois, tu es catastrophique dans le jeu et tu gagnes 2-0, tout le monde est content, et des fois, tu fais un bon match dans l'attitude et le jeu, mais par manque de confiance, d'adresse, tu rentres chez toi avec un 1-1, comme les deux dernières fois. Mais quoi qu'il arrive, il faut gagner. Le beau jeu, c'est super important pour le moral, mais le plus ch..., c'est à l'arrivée quand tu ne gagnes pas.