Hamilton se place

  • A
  • A
Hamilton se place
Partagez sur :

F1 - Lewis Hamilton s'élancera dimanche en pole position du GP de Singapour devant Sebastian Vettel et Nico Rosberg.

Pour la troisième fois cette saison, Lewis Hamilton a obtenu samedi la pole position à l'issue des qualifications du Grand Prix de Singapour. Le pilote McLaren partira dimanche devant Sebastian Vettel (Red Bull), Nico Rosberg (Williams) et Mark Webber (Red Bull). Déception en revanche pour Brawn GP, puisque Rubens Barrichello est parti à la faute en Q3, alors que Jenson Button n'a pas franchi le cap des Q2.Le week-end ne s'annonçait pas forcément sous les meilleurs auspices pour les Brawn GP, la tendance est bel et bien confirmée à la lecture du verdict des qualifications. Contraint de changer la boite de vitesses de sa monoplace, à l'agonie depuis quinze jours et le crochet par Monza, Rubens Barrichello se savait déjà condamné à une rétrogradation de cinq échelons sur la grille de départ. Une menace promise qui a eu raison de son sang froid dans la dernière ligne droite des Q3. Désireux de se porter le plus en avant possible pour nuancer l'impact de la sentence, le Brésilien a perdu le contrôle de sa Brawn à 26 secondes du terme des qualifications. Une aubaine pour Lewis Hamilton, mais pas seulement...Drapeau rouge oblige, la séance a alors été neutralisée, entérinant les positions constatées à l'instant du crash. Pour la troisième fois de la saison - la 16e de sa carrière - et même la troisième fois sur les quatre derniers Grands Prix, le champion du monde sortant s'en est sorti avec le chrono référence, talonné par Sebastian Vettel, Nico Rosberg et... la seconde Red Bull, celle de Mark Webber. Une belle opération, assurément, pour l'écurie au taureau rouge puisque Jenson Button n'a pas fait mieux que Rubens Barrichello. Au contraire. L'actuel leader du championnat du monde s'étant contenté d'un passage en Q2, sanctionné au final d'une modeste 12e place sur la grille.L'opportunité est donc belle, dimanche, pour les Red Bull de reprendre du poil de la bête en comblant une partie de leur retard sur Brawn. Renvoyé à plus de 40 longueurs des troupes de Ross Brawn à l'issue d'un Grand Prix d'Italie catastrophique pour ce qui le concerne, le team autrichien se voit offrir à Singapour sa dernière chance, sans doute, de renverser la vapeur au classement des constructeurs, à quatre courses de la fin de la saison. Pour ce qui est du titre mondial des pilotes, le challenge paraît plus corsé encore. Avec 26 et 28,5 points à rattraper respectivement vis-à-vis de Jenson Button, et un premier obstacle à passer en la personne de Rubens Barrichello, Sebastian Vettel et Mark Webber ne se font guère plus d'illusions. A moins que la nuit de Singapour ne leur porte les conseils les plus avisés...