Hagelauer devient DTN

  • A
  • A
Hagelauer devient DTN
Partagez sur :

TENNIS - Patrice Hagelauer est devenu directeur technique national du tennis français en remplacement de Patrice Dominguez.

Patrice Hagelauer a été nommé directeur technique national (DTN) du tennis français. Plus consensuel, l'ancien entraîneur de Yannick Noah est de retour à la FFT pour apporter sa longue expérience du haut niveau, lui qui avoue avoir "tout fait à la fédération".L'affaire était déjà entendue, ne manquait plus que l'officialisation. Dès l'annonce du départ de Patrice Dominguez de son poste de directeur technique national (DTN) du tennis français, plus de quatre années après le début de son deuxième passage à ce poste, le nom de Patrice Hagelauer circulait avec insistance pour succéder à l'ancien numéro un français.Il faut dire que celui qui dirigeait du Team Lagardère depuis 2006 connaît bien la maison FFT. "J'ai côtoyé cinq DTN, j'ai tout fait à la fédération, entraîneur, responsable du haut niveau, responsable de la formation... alors les responsabilités d'un DTN, je les connais bien. Et ce poste-là, je l'ai eu en Grande-Bretagne", commentait-il après l'officialisation de sa nomination.Hagelauer: "Etre constructif"Et alors que certaines incompatibilités d'humeur avaient pu naître, notamment, entre Patrice Dominguez et Guy Forget, l'entente sera forcément différente, et cordiale, entre l'entraîneur de l'équipe de France de Coupe Davis et le nouveau DTN. Et pour cause. Au même titre que Yannick Noah, Henri Leconte, Sébastien Grosjean ou, plus récemment, Paul-Henri Mathieu, "Hagel" a en effet entraîné le double vainqueur de la Coupe Davis et entretient toujours des rapports amicaux avec cet autre natif du Maroc.Patrice Hagelauer sait d'ailleurs qu'il devra faire office, avant tout, de rassembleur. "Ma priorité est déjà de consulter, concède-t-il. Cela fait trois ans que j'ai quitté la maison, il faut rencontrer les joueurs, les entraîneurs. Je me donne trois semaines à un mois pour me rapprocher d'eux afin d'être constructif." Avec plus de vingt campagnes de Coupe Davis au compteur, il pourra continuer à apporter toute son expérience du plus haut niveau au tennis tricolore. Le chantier des féminines, certainement le plus prioritaire, devrait rapidement occuper ses journées.