Guez surprend son monde

  • A
  • A
Guez surprend son monde
Partagez sur :

TENNIS - David Guez a créé la sensation en s'imposant face à Stanislas Wawrinka, mardi lors du Masters 1000 de Bercy (6-3, 6-4).

Enfin ! Après deux journées catastrophiques, un Français s'est enfin imposé dans le Masters 1000 de Paris-Bercy, mardi. Et ce n'est pas forcément celui qui était le plus attendu qui a offert au public ses premiers frissons. David Guez, 179e joueur mondial, a en effet disposé de Stanislas Wawrinka (6-3, 6-4) pour sa deuxième victoire sur le circuit ATP.Son nom ne parle guère à grand monde, et pourtant David Guez a mis fin, mardi, à la cauchemardesque entame du tennis français à Bercy. Après les éliminations des six premiers Tricolores invités à fouler des courts du POPB, ce Marseillais de 26 ans, issu des qualifications pour participer au premier Masters 1000 de sa carrière, a réussi à attraper un gros poisson dans ses filets en la personne de Stanislas Wawrinka, 21e joueur mondial. Le Provençal, bien plus loin dans la hiérarchie mondiale – il occupe cette semaine le 179e rang de l'ATP – n'a eu besoin que de deux sets remportés 6-3, 6-4 pour s'offrir sa plus belle victoire, la deuxième seulement sur le grand circuit ! Vainqueur pour la première fois chez les « grands » il y a quinze jours à Lyon, face à l'Américain Rajeev Ram, Guez est habitué depuis plusieurs années à écumer les tournois challengers. Dès mercredi, il sera pourtant sous le feux des projecteurs du Palais Omnisports de Paris-Bercy puisque son duel franco-français face à Gaël Monfils en seizièmes de finale a toutes les chances d'être programmé sur le court central, avec les caméras de télévision à la clé. "Ce sera ma première sur un grand court, a confié le Marseillais. Gäel je le connais bien puisque plus jeunes on a joué ensemble sur des Futures. C'est un mec qui fait souvent le show. C'est un match qui sera sympa à jouer. J'espère encore prendre du plaisir." Voilà une belle occasion pour lui de se faire connaître. Comme quoi il n'est jamais trop tard.