Grosjean ne rempilerait pas chez Renault

  • A
  • A
Grosjean ne rempilerait pas chez Renault
Partagez sur :

FORMULE 1 - Romain Grosjean n'est pas en première ligne pour accompagner Robert Kubica chez Renault en 2010.

Alors que le team Renault avance dans sa recherche d'un pilote pour épauler Robert Kubica en 2010, la piste Romain Grosjean ne semble pas privilégiée."Maintenant que nous connaissons le nouveau propriétaire de Renault et savons que la marque va continuer à courir en Grand Prix, j'ai confiance qu'ils ne me laisseront pas tomber après tout le travail que j'ai accompli pour eux depuis 2006." A la veille de Noël, Romain Grosjean se voulait encore optimiste dans les colonnes de L'Equipe. Suppléant de Nelson Piquet Junior lors de la seconde partie de la saison 2009, le pilote franco-suisse n'avait pourtant pas eu le loisir de montrer l'étendue de son potentiel.L'arrivée de Robert Kubica tout juste verrouillée cette semaine (voir Kubica roulera bien pour Renault), et son avenir en F1 assuré par le récent investissement de Genii Capital, Renault travaille enfin à doter le pilote polonais d'un coéquipier. "Nous avons avancé, mais nous sommes encore loin de pouvoir divulguer son nom", reconnaissait jeudi Eric Boullier, le nouveau team manager de l'écurie au losange, sur RMC. Des tergiversations qui ne font évidemment pas le jeu de Romain Grosjean, deuxième pilote actuel, par défaut, du team franco-britannique.Eric Boullier, qui vient de succéder à Bob Bell à la tête de l'équipe, n'en fait d'ailleurs pas mystère. Alors que Mercedes et McLaren se sont séparés à l'intersaison pour donner naissance à des teams 100% allemand (avec Rosberg et Schumacher pour pilotes) et britannique (avec Hamilton et Button), Renault ne semble pas vouloir jouer la carte du "patriotisme": "Il y avait des Français dans la liste des dix, il n'y en a peut-être plus dans la liste des cinq, souffle Boullier. Il y a plusieurs scénarios possible, dont un scénario français. Mais aujourd'hui c'est peut-être celui qui a le moins de chances d'aboutir." Et le fantasme d'un retour anticipé de Sébastien Bourdais de s'effondrer. Comme les derniers espoirs, sans doute, de Romain Grosjean...