Govou vide son sac

  • A
  • A
Govou vide son sac
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Le Lyonnais avoue son mal-être et annonce son départ en fin de saison.

LIGUE 1 - Le Lyonnais avoue son mal-être et annonce son départ en fin de saison. Ça bouillonnait depuis longtemps déjà. "Mais en décembre, l'équipe allait mal", explique un Sidney Govou, qui a finalement décidé de se libérer d'un poids, mercredi, dans un entretien accordé à L'Equipe. Le milieu de terrain, à l'OL depuis plus de 10 ans et dernier des joueurs à avoir participé aux sept titres glanés par les Gones de 2002 à 2008, annonce ainsi son départ de son club de toujours en fin de saison. Cette décision, prise "depuis un certain temps", l'international tricolore l'explique par le fait qu'il ait très mal vécu ses derniers mois, et notamment ses relations avec Claude Puel. Si les incompréhensions existaient au préalable, l'évènement qui va tout changer dans l'esprit de Sidney Govou sera le moment où le club décide de lui retirer son brassard, après qu'il ait été aperçu en état d'ivresse dans un salon de réception du Grand Prix de tennis de Lyon, deux jours avant un match, le 30 octobre dernier. S'il ne nie pas avoir commis une faute, le milieu offensif reproche au club d'avoir organiser la fuite. "Avant que je sache qu'on me retire le brassard, c'est déjà dans le journal. Qu'on sache que je suis sorti c'est une chose. Mais qu'on connaisse la sanction avant, c'est que l'une des personnes a parlé", explique le joueur. Le PSG fait partie de mes envies Un fonctionnement qui ne le convient plus, un manque de protection qui l'exaspère. "J'ai l'impression qu'on n'ose jamais dire les choses ici. On passe souvent par de tierces personnes pour dire les choses", continue un Govou remonté, avant de s'attaquer au sujet Claude Puel, avec qui il n'a "pas de rapports". "Je n'aime pas cette gestion humaine", "je regrette le manque de discussion", "cette façon de tout contrôler, ce n'est pas moi". En clair, Sidney Govou ne se reconnaît plus dans l'OL. En fin de contrat en fin de saison, c'est donc tout naturellement, qu'il annonce sa décision de quitter le club. " J'ai pris ma décision il y a un certain temps", précise-t-il, même si certain ont tenté de le retenir comme Rémi Vercoutre ou Jérémy Toulalan : "«Toul'» m'a dit ça aussi, ça m'a touché". Libre de signer où il le souhaite, la piste du Paris Saint-Germain, souvent évoqué, revient donc sur le tapis. "Le PSG fait partie de mes envies, mais il a d'autres problèmes en ce moment que de savoir s'il a envie de moi ou pas".