Gourcuff retrouve Bordeaux

  • A
  • A
Gourcuff retrouve Bordeaux
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Un mois après son départ, Gourcuff retrouve Bordeaux avec l'OL dimanche soir.

LIGUE 1 - Un mois après son départ, Gourcuff retrouve Bordeaux avec l'OL dimanche soir. C'est sûrement avec une certaine appréhension que Yoann Gourcuff foulera la pelouse du Stade Chaban-Delmas dimanche soir. Car, après deux saisons passées sous les couleurs bordelaises, c'est avec le maillot de l'OL que le jeune milieu de terrain, qui a fêté ses 24 ans le 11 juillet dernier, retourne en Gironde, là où il s'est révélé aux yeux du grand public. Auteur de 24 buts en 89 matches disputés avec le club au scapulaire, le joueur formé à Rennes y a gagné ses galons d'international tricolore, même si sa première saison, ponctuée par un titre de champion de France, fut beaucoup plus réussie que la suivante. Transféré fin août à Lyon, en échange de 22 millions d'euros, le Morbihannais semble quelque peu appréhender ce retour. "C'est quelque chose de particulier. C'est mon ancien club, ce ne sera pas évident, on verra. On va déjà bien récupérer. J'ai vécu deux très belles années là-bas, avec Laurent Blanc, on a fait de bonnes choses, un titre et la Ligue des champions la saison dernière. J'ai eu beaucoup de satisfactions, ça me touchera forcément", confiait-il mardi soir à l'issue de la victoire des siens face à Schalke 04 (1-0), pour l'entrée des Gones en ligue des champions. Le néo-rhodanien s'attend forcément à un accueil difficile de la part du public: "Ça ne va pas être terrible à mon avis (sourires) mais c'est le foot. Ça s'est bien passé là bas, je n'ai jamais triché sur le terrain, j'ai joué beaucoup de matches, on a fait de belles choses et il y avait une vraie communion avec le public. Aujourd'hui, Bordeaux c'est fini et je pense que le public ne sera pas content et risque de me siffler". Pjanic : "je me suis senti très bien à côté de Yoann" Un contexte difficile dont Yoann Gourcuff entend bien faire abstraction pour aider au mieux son club, qui a un besoin impératif de points. Seizièmes au classement avec une seule victoire depuis le début de la saison, pour deux nuls et deux défaites, les hommes de Claude Puel ne peuvent plus se permettre de laisser échapper des points. Seulement, les Girondins sont dans une situation encore plus délicate, eux qui occupent la 18e place au classement, après un troisième revers concédé dimanche sur la pelouse de Nice (1-2). S'il admet manquer encore de "tonicité" et de "vivacité", Yoann Gourcuff, qui a pu profiter de la trêve internationale (il était suspendu pour les matches de l'équipe de France face à la Biélorussie et la Bosnie) pour parfaire sa condition physique, compte sur l'enchaînement des matches pour retrouver l'intégralité de ses moyens et redevenir décisif. L'ancien girondin doit notamment parfaire sa relation sur le terrain avec ses nouveaux coéquipiers, que ce soit Lisandro Lopez, ou encore Miralem Pjanic, titularisé à ses côtés face à Schalke, pour la première fois de la saison. "Personnellement je me suis senti très bien à côté de Yoann, mais encore une fois, la répétition des matches amènera davantage d'automatismes", confiait l'international bosnien après la rencontre. Même analyse de la part de Gourcuff, qui dans ce milieu à trois avec Toulalan et Pjanic, doit jouer un rôle plus défensif que celui de meneur de jeu derrière l'attaquant: "Dans un système un peu nouveau pour moi, en 4-3-3 par rapport au match de Valenciennes, je n'avais pas forcément les mêmes choses à faire, j'avais un peu plus de travail défensif, de récupération. Je suis content, dans le volume de jeu, c'était intéressant". A eux désormais de concrétiser leur entente. Pourquoi pas dès dimanche face à Bordeaux ?