Goss entre les gouttes

  • A
  • A
Goss entre les gouttes
@ Reuters
Partagez sur :

GIRO - L'Australien a remporté la neuvième étape entre Frosinone et Cava de' Tirreni.

GIRO - L'Australien a remporté la neuvième étape entre Frosinone et Cava de' Tirreni.Après Mathew Lloyd et Cadel Evans, un troisième Australien s'est imposé sur les routes du Tour d'Italie. Et après le numéro en solitaire de Lloyd à Carrare et le finish en costaud d'Evans à Montalcino, Matthew Goss a remporté ce lundi au sprint la neuvième étape du Giro courue entre Frosinone et Cava de' Tirreni. Le coureur de la formation Columbia a signé la plus belle victoire de sa carrière, la première sur un grand Tour. Deuxième à Utrecht derrière Tyler Farrar il y a une semaine, Goss a cette fois-ci pris sa revanche, reléguant l'Américain à la troisième place. Le champion d'Italie Filippo Pozzato a complété le podium.Professionnel depuis 2006, Goss a décroché ses premiers succès sous les couleurs de la Saxo Bank, avec notamment à son palmarès Paris-Bruxelles et deux victoires d'étapes sur le Tour de Wallonie la saison dernière. Et en l'absence de Mark Cavendish, parti s'étalonner sur le Tour de Californie qui a débuté ce week-end, le sprinteur australien a la charge, sur ce Giro 2010, de terminer le travail de ses équipiers, tâche également dévolue à André Greipel. Sur les routes détrempées de la Campanie, le train de l'équipe américaine a connu quelques ratés, laissant l'initiative au Team Sky dans les derniers hectomètres, alors qu'elle avait fait exploser le peloton sur une accélération à 15 kilomètres de la ligne. Mais, bien placé dans la roue d'Albasini, Goss s'est extrait au bon moment pour repousser Pozzato qui revenait sur ses talons.Même si l'étape du jour s'est achevée sur un sprint massif, plusieurs coureurs ont animé les derniers kilomètres. Tout d'abord, Michael Barry (Sky) et Mikhail Ignatiev (Katusha), membres de l'échappée initiale, ont tenté de résister au peloton, en vain. Puis Rubens Bertogliati (Androni Giocattoli), déjà à l'offensive lors de la sixième étape remportée par Lloyd, a placé une violente accélération juste avant la flamme rouge à laquelle a répondu Vinokourov en personne. Suivi de près par Cadel Evans, lequel a même lancé le sprint, le maillot rose est finalement rentré dans le rang. De son côté, Carlos Sastre, victime d'une crevaison, a terminé dans un groupe d'attardés et a concédé près de deux minutes sur les principaux favoris. Le Giro 2010 se transforme en cauchemar pour l'Espagnol.