Gasquet est bien là

  • A
  • A
Gasquet est bien là
Partagez sur :

TENNIS - Richard Gasquet et Gaël Monfils se sont hissés en quarts de finale de l'Open de Moselle en l'emportant, jeudi, lors du deuxième tour.

Richard Gasquet a confirmé son retour au premier plan en venant à bout du Belge Olivier Rochus (7-5, 4-6, 6-4), jeudi, lors du deuxième tour de l'Open de Moselle. Dans le même temps, Gaël Monfils a étrillé son compatriote, Sébastien Grosjean, en deux sets (6-1, 6-1).Solide sur sa mise en jeu, le Biterrois n'offre pas la moindre balle de break à son adversaire dans le premier acte. De son côté, il doit attendre 6-5 et sa cinquième opportunité dans ce set pour prendre le service de son adversaire et empocher du même coup la première manche (7-5) après 52 minutes. Coiffé sur la ligne, le Belge réagi d'entrée de seconde manche, prenant le service de Gasquet sur sa première balle de break, et mène rapidement 2-0, mais après avoir sauvé une balle de double break à 4-2, Richard Gasquet s'arrache pour refaire son retard et revenir à quatre jeux partout. Une débauche d'énergie payée cash. Dès le jeu suivant, Rochus se procure trois balles de break, pour s'imposer 6-4.Le début de troisième set marque le réveil du Français qui break immédiatement. Mais à 2-0, le joueur de 23 ans se déconcentre et cède une fois de plus sa mise en jeu. Vexés par ce retour du Belge, il déclenche un coup d'accélérateur sur lequel Rochus ne peut cette fois rien, et remporte les quatre jeux suivants pour finalement l'emporter en trois manches (7-5, 4-6, 6-2) et 2h09 de jeu. Monfils étrille GrosjeanAprès plusieurs mois en dehors des courts, Richard Gasquet, retombé au 47e rang mondial, enchaîne un deuxième succès consécutif et affrontera en quart de finale du tableau lorrain l'Allemand Phlipp Petzschner, tombeur de Michaël Llodra (7-6, 6-3).Outre Richard Gasquet et Michaël Lodra, deux autres français étaient en lice ce jeudi, et face-à-face. Mais le choc entre Gaël Monfils et Sébastien Grosjean n'aura pas tenu toutes ses promesses. Dépassé dans tous les compartiments du jeu, le Marseillais s'est lourdement incliné ce jeudi (6-1, 6-1) face à son compatriote, de huit ans son aîné, en à peine plus d'une heure. Monfils, 13e joueur mondial, démontre ainsi que la contre-performance réalisée en barrages de la Coupe Davis face au Néerlandais Thiemo De Bakker, 119e à l'ATP, est bel et bien digérée. En quart de finale, le protégé de Roger Rasheed devra répondre présent face au cogneur serbe Janko Tipsarevic.