France-Brésil 1986 : 25 ans déjà

  • A
  • A
France-Brésil 1986 : 25 ans déjà
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - Lors du Mondial 1986, les Bleus éliminent le Brésil en quarts dans un match inoubliable.

C’est un souvenir que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître mais que leurs aînés leur racontent si souvent. Le 21 juin 1986, la France éliminait le Brésil en quarts de finale de la Coupe du monde. Un match d’anthologie qui mérite bien un tour d’honneur d'Europe1.fr 25 ans après.

Ambiance brésilienne et chaleur de plomb

Ce 21 juin 1986, la France se remet à peine de la mort de Coluche, intervenue deux jours plus tôt. Mais les fans de foot vont sécher leurs larmes après le mémorable quart de finale contre le Brésil. La France de Platini réussit ce jour à battre la Seleçao de Zico et Socrates, dans le stade Jalisco de Guadalajara. Et pourtant ce jour-là, toute la ville mexicaine s’était préparée à vivre une nouvelle victoire brésilienne.

Sous une chaleur de plomb, les 65.000 spectateurs présents chantent et vivent pour le Brésil. Les tribunes sont noyées de jaune et de vert. Seules quelques petites tâches bleues essaient de donner de la voix. Après une demi-heure de jeu, c’est la samba à Jalisco. Careca débloque la situation et la sélection auriverde fait courir les Français.

Le pénalty de Zico et les sauvetages de Bats

Henri Emile replace ses hommes et les Bleus respirent un peu mieux. Sur un très beau mouvement collectif, la France égalise grâce à Michel Platini. Le reste du match n’est que stress et ongles rongés. Le gardien tricolore, Joël Bats, sort le match de sa vie. Il dégoûte tour à tour Socrates, Branco et Julio Cesar. Il arrête même le pénalty de Zico avant la fin du temps réglementaire.

Le suspense va durer toute la prolongation. Les nerfs à vif, les supporters vont devoir endurer la terrible séance des tirs au but. D’une manchette géniale, Bats repousse le tir de Socrates. Bellone se fait une frayeur mais le poteau et le dos du gardien l’aident à transformer son "péno". Mais le scénario du match n’est pas encore parfait. Deux ans plus tôt, il offre l’Euro à la France et ce jour-là, "Platoche" loupe son tir au but. Heureusement pour les Bleus, Julio Cesar rate également le sien. La fin est toute proche. Luis Fernandez s’avance, épuisé. Chaussettes baissées, il ne tremble pas et plonge la France dans une nuit de folie.

Près de 25 ans après, le souvenir de ce match est toujours intact. Les héros du mondial de 1986 ont raconté et re-raconté l’événement. Des fans de foot ont même reconstitué le match, au détail près. Douze ans plus tard, les Bleus de Zidane gagneront la Coupe du monde en France. Mais cet exploit est peut-être le plus grand de l’histoire du foot français car la Seleçao de 1998 n’était qu’un ersatz de celle de Zico et Socrates.

>>> Cliquez ici pour regarder le match en intégralité