Federer vise un record historique

  • A
  • A
Federer vise un record historique
Partagez sur :

Roger Federer s'apprête à disputer dimanche face à Andy Roddick la finale de Wimbledon. En cas de succès, le Suisse pourrait récupérer sa place de numéro un mondial aux dépens de Rafael Nadal, mais surtout devenir le premier tennismen a remporter quinze titres du Grand Chelem.

Roger Federer s'apprête à disputer dimanche face à Andy Roddick la finale de Wimbledon. En cas de succès, le Suisse pourrait récupérer sa place de numéro un mondial aux dépens de Rafael Nadal, mais surtout devenir le premier tennismen a remporter quinze titres du Grand Chelem. Dire qu'il y a quelques mois encore les interrogations se multipliaient au sujet de Roger Federer. Toujours placé mais moins souvent vainqueur qu'au temps de sa splendeur, le Suisse avait, depuis le début 2008, ralenti son rythme de croisière. Lauréat d'un seul Grand Chelem, une première depuis 2003 et son premier sacre à Wimbledon, le doute était permis quant à sa capacité à battre, voire à égaler, le prestigieux record de Pete Sampras, seul joueur à avoir remporté 14 Majeurs. La défaite du Suisse en finale de l'Open d'Australie contre Rafael Nadal en début de saison n'avait fait qu'amplifier le phénomène. Touché dans son orgueil de champion, Federer n'a pas tardé à balayer des doutes d'un revers de raquette. Son premier sacre sur la terre battue de Roland-Garros début juin a définitivement mis au placard les questions sur sa capacité à garnir encore son palmarès de titres du Grand Chelem. Et quatre semaines après, le voilà déjà en mesure de réussir, dans son jardin du All England Club, là où tout a commencé pour lui voilà six ans, à améliorer la marque record qu'il partage, jusqu'à dimanche au moins, avec Sampras. Souverain sur le gazon anglais depuis le début de la quinzaine, le Bâlois, qualifié pour sa septième finale d'affilée à Wimbledon (un record) et sa vingtième finale d'un Majeur (un record aussi), a les cartes en main pour entrer plus encore dans la légende dimanche dans le temple du tennis.Dix-huit victoires pour Federer face à Roddick"Je suis très fier de tous ces records parce que jamais je n'aurais cru avoir tant de succès", avouait-il vendredi après sa partition parfaite pour mettre fin au joli parcours de Tommy Haas. Pour en battre un autre, il lui faudra se défaire en finale d'Andy Roddick, à qui il avait déjà coupé l'herbe sous le pied sur la dernière marche lors des éditions 2004 et 2005. L'Américain que Federer aime affronter, en témoigne un bilan totalement déséquilibré de 18 victoires à 2 en faveur du Suisse qui, forcément, entrera sur le Center Court avec un net avantage psychologique. Très ému après sa victoire sur Andy Murray en demi-finale, Roddick n'avait lui plus été à pareille fête depuis l'US Open 2006, où Federer l'avait battu pour la troisième et dernière fois en finale d'un Grand Chelem. Si son service fait toujours autant de ravages, le canonnier d'Omaha a progressé dans l'échange sous les ordres de Larry Stefanki qu'il a engagé à la fin de la saison dernière. Mais, sans vouloir faire offense à Roddick, Federer possède sur lui une longueur d'avance dans tous les compartiments du jeu, service non inclus. Les bookmakers anglais, qui ont évité le pire vendredi grâce à la défaite de Murray que beaucoup de Britanniques avaient donné favori du tournoi, annoncent une cote de 8 contre 1 pour Federer. Tout les feux sont bien au vert.