Federer mêlé à une affaire de fraude ?

  • A
  • A
Federer mêlé à une affaire de fraude ?
Partagez sur :

Etre dans l'entourage de Roger Federer peut-il rapporter gros? Le champion suisse aurait en effet permis à son agent de gagner quelques milliers de dollars en perdant la finale des Internationaux de France 2006 face à Rafael Nadal. C'est tout du moins ce qu'affirme un éditeur américain du nom de Jim Agate, dénonçant une fraude aux paris sportifs impliquant Theodore Forstmann, le patron d'IMG, société qui défend les intérêts du Bâlois. Des allégations réfutées par le représentant de l'homme d'affaires.

Etre dans l'entourage de Roger Federer peut-il rapporter gros? Le champion suisse aurait en effet permis à son agent de gagner quelques milliers de dollars en perdant la finale des Internationaux de France 2006 face à Rafael Nadal. C'est tout du moins ce qu'affirme un éditeur américain du nom de Jim Agate, dénonçant une fraude aux paris sportifs impliquant Theodore Forstmann, le patron d'IMG, société qui défend les intérêts du Bâlois. Des allégations réfutées par le représentant de l'homme d'affaires. La Cour supérieure de Los Angeles a été saisie cette semaine pour une affaire de fraude aux paris sportifs qui pourrait faire grand bruit si elle était avérée. Le plaignant, un certain Jim Agate, éditeur de son état, accuse directement Theodore Forstmann, le propriétaire du mastodonte IMG, d'avoir usé de sa fonction pour parier sur des événements sportifs et ainsi renflouer sensiblement les caisses de l'une des plus grandes compagnies de management en matière de sport. Défenseur des intérêts de Roger Federer, le businessman aurait notamment parié sur Rafael Nadal avant la finale des Internationaux de France 2006, rehaussant sa mise de 10 000 à 40 000 dollars après s'être entretenu avec le Bâlois, battu in fine 1-6, 6-1, 6-4, 7-6 par le Majorquin. Un procédé bien huilé et plusieurs fois répété selon Jim Agate, qui cite également le golfeur Tiger Woods parmi les champions représentés par IMG et potentiellement mêlés à de telles fraudes. Si l'entourage de Roger Federer n'a pas encore souhaité réagir à ces graves allégations, le porte-parole de Theodore Forstmann, Michael Stirick, n'a pas tardé à répliquer: "Les accusations formulées par Jim Agate ne sont pas seulement fausses, elles sont absurdes", peut-on lire sur le site américain TMZ, qui s'était distingué l'année dernière en rendant publique avant tout le monde le décès de Michael Jackson. Et Michael Stirick de rappeler que Jim Agate, en froid avec Theodore Forstmann depuis plusieurs années et un deal raté, avait été débouté par la justice américaine en 2008 pour une plainte similaire, avouant ensuite, dans une lettre datée d'avril 2009, avoir colporté des mensonges au sujet du patron d'IMG. Quoiqu'il en soit, outre les magistrats de la Cour supérieure de Los Angeles, la Fédération internationale de tennis, qui interdit formellement la pratique du pari sportif aux joueurs et à leur entourage, devrait suivre avec attention l'affaire. En 2007, Nikolay Davydenko avait éveillé ces mêmes soupçons de fraude aux paris sportifs en perdant deux rencontres aux scénarii étranges à Sopot et à Saint-Pétersbourg, avec à la clef une explosion des paris sur ces deux matches à l'intérêt sportif pourtant limité. Cette dernière défaite lui avait valu à l'époque une amende de 2000 dollars pour "manque de combativité". Sanction prononcée par l'ATP finalement non confirmée en appel...