Dupuy risque gros

  • A
  • A
Dupuy risque gros
Partagez sur :

RUGBY- Accusés de "fourchettes" face à l'Ulster, les joueurs du Stade Français, Julien Dupuy et David Attoub, risquent une lourde suspension.

Les joueurs du Stade Français, Julien Dupuy et David Attoub, risquent une suspension d'au moins 12 semaines pour un mauvais geste commis sur la pelouse de l'Ulster (13-23, 3e j. de H-Cup).Comme si la piètre prestation du Stade Français, battu (23-13) en Ulster, ne se suffisait pas elle-même... Voilà la semaine des Parisiens polluée par un dossier disciplinaire, qui risque de peser lourd sur la saison du club de la capitale. Et sur celle de son maître à jouer, recrue n°1 l'été dernier, le demi de mêlée Julien Dupuy. Avec le pilier, remplaçant en Irlande, David Attoub, le demi de mêlée international est cité à comparaître devant une commission de discipline de l'ERC, l'organisateur des Coupes d'Europe, pour une "fourchette" (*) commise à l'encontre du troisième ligne irlandais, Stephen Ferris.Une mise en cause face à laquelle l'ancien joueur de Leicester et de Biarritz ne se défile pas et qu'il reconnaît même dans les colonnes de L'Equipe, évoquant "un geste stupide", que les images de Sky TV semblent d'ailleurs confirmer. Fait aggravant sans doute pour Dupuy, même si la citation d'Attoub vient brouiller les cartes, cette mauvaise inspiration serait à l'origine de la bagarre générale qui suit l'action. Selon le barème de sanctions appliqué par l'ERC, Dupuy est sous la menace d'une suspension minimum de douze semaines, telle que celle infligée en début de saison au troisième ligne irlandais du Leinster, Shane Jennings, pour une action du même type sur le deuxième ligne des London Irish, Nick Kennedy. Le club prévoit des sanctions disciplinairesMais une sanction, qui peut grimper jusqu'à... 24 semaines pour les cas les plus graves. On se souvient que la saison passée, le talonneur de l'Usap, Marius Tincu, avait écopé de dix-huit semaines de suspension, une sanction contestée par les Catalans et non appliquée dans le Top 14. Une initiative, qui aurait été vécue comme une provocation par la très pointilleuse ERC et pourrait peser sur le dossier parisien... La victime, elle, dès samedi, si elle n'avait livré aucun nom en conférence de presse pour désigner son agresseur, exprimait son dégoût pour un geste qui, s'il tient malheureusement pour une spécialité française, est très mal vu outre Manche. "Le rugby est un jeu physique. Je serais désolé de faire citer quelqu'un, et si on m'avait frappé ou on m'avait donné un coup dans la mâchoire, je n'aurai rien dit, mais pas quand on s'en prend à mes yeux." Les deux joueurs ont été convoqués jeudi à Dublin par la commission de discipline, à deux jours du match retour face à l'Ulster que le Stade Français a choisi de délocaliser à Bruxelles.D'ores et déjà, et avant même que l'ERC ne se prononce, c'est le club parisien, qui a choisi de sévir. Un Stade Français, où cet écart de discipline fait tâche. Dans un communiqué, le Stade Français annonce qu'il "envisage de prendre des sanctions disciplinaires à l'encontre de ses joueurs" et qu'il "regrette profondément cette situation, qui porte préjudice à son image dans le Royaume Uni et tient à s'excuser auprès de la province irlandaise de l'Ulster pour laquelle il a un profond respect". Nul doute que Max Guazzini attend plus d'exemplarité de la part d'un joueur du statut de Julien Dupuy, pour lequel il a consenti de gros efforts l'été dernier afin de l'arracher à Leicester.(*) Une fourchette consiste à mettre volontairement ses doigts dans les yeux d'un adversaire lors d'un regroupement.