Diouf n'est plus président de l'OM

  • A
  • A
Diouf n'est plus président de l'OM
Partagez sur :

Pape Diouf va quitter la présidence de l'Olympique de Marseille. C'est Robert Louis-Dreyfus qui l'a confirmé lui-même par l'intermédiaire d'un communiqué, à la suite de la réunion organisée ce mercredi à Zurich entre l'ancien journaliste et l'actionnaire principal.

Pape Diouf va quitter la présidence de l'Olympique de Marseille. C'est Robert Louis-Dreyfus qui l'a confirmé lui-même par l'intermédiaire d'un communiqué, à la suite de la réunion organisée ce mercredi à Zurich entre l'ancien journaliste et l'actionnaire principal.Aujourd'hui, l'Olympique de Marseille n'a plus de président. Pape Diouf a décidé de claquer la porte et de mettre fin à une collaboration entamée il y a cinq ans. Depuis de longues semaines, Pape Diouf s'était montré de plus en plus incisif à l'encontre de Vincent Labrune qu'il jugeait bien trop présent et qui, selon lui, tentait de rogner ses prérogatives. Une logique d'affrontement entre les deux hommes qui a accouché d'une situation intenable en interne. Ainsi, Robert Louis-Dreyfus, l'actionnaire majoritaire du club a-t-il été contraint d'agir. Un arbitrage nécessaire pour mettre fin à une crise profonde de gouvernance. Ce mercredi, Robert Louis-Dreyfus, accompagné de Xavier Boucobza son conseiller juridique, a donc rencontré Pape Diouf, mercredi à Zurich.Une réunion qui a confirmé l'impossibilité des deux parties de s'entendre. "Après cinq années de Présidence, Pape Diouf va quitter ses fonctions. Je tiens à le féliciter pour le travail accompli au sein du club. Il a été un grand Président qui a oeuvré pour le bien de l'Olympique de Marseille. Sportivement, il a su hisser le club au plus haut niveau français en terminant deuxième du championnat, tout en luttant pour le titre jusqu'à la dernière journée. Il a, de plus, doté le club d'une gestion saine. Malheureusement, les divergences apparues nous empêchent de poursuivre l'aventure", confie RLD dans un communiqué.Quelle réaction des supporters ?Il en ressort le départ du président et une situation extrêmement tendue à Marseille. Car aujourd'hui, Vincent Labrune reste le président du conseil de surveillance, mais il faut retrouver une équipe dirigeante ce qui ne sera pas une mince affaire. En effet, José Anigo a annoncé dans la semaine avoir décidé de lier son sort à celui de son président. Cela signifie aujourd'hui qu'il pourrait quitter le club. "De nouveaux défis sont désormais à relever. Didier Deschamps, le nouvel entraîneur, les incarnera sur un plan sportif. Un nouveau Président sera nommé dans les prochains jours", poursuit le communiqué.Certes, mais vis-à-vis des supporters, très présents, cela va rapidement devenir brûlant. La doublette Pape Diouf-José Anigo a beaucoup oeuvré pour pacifier un stade Vélodrome qui ne restera sans doute pas sans voix face à cette situation. Au-delà du cas des supporters, trouver une équipe dirigeante en pleine période des transferts, avec toutes les conséquences que cela peut avoir, ne sera guère évident. Il faudra un président qui ait une légitimité à Marseille et qui puisse immédiatement se mettre à la tâche...Pour l'Olympique de Marseille, les problèmes se succèdent à une allure bien trop rapide. Pour un club qui n'a plus remporté de titre depuis 16 ans mais qui a lutté jusqu'à la dernière journée du championnat pour le titre, qui est qualifié pour la Ligue des Champions et qui change à la fois d'entraîneur et de président, c'est vraiment dommageable. L'OM se trouve sur un volcan. Et les dégâts risquent d'être nombreux.