Diaw retrouve le sourire

  • A
  • A
Diaw retrouve le sourire
Partagez sur :

BASKET - Avec 26 points, Boris Diaw a été l'un des acteurs majeurs de la victoire des Bobcats, vendredi.

Souvent discret depuis le début de saison, Boris Diaw, avec 26 points et 11 rebonds, a trouvé la bonne carburation, vendredi, lors de la victoire des Bobcats face aux Spurs (96-72). Le match de la nuitCette fois, l'heure n'était plus aux reproches. Alors que son coéquipier Gerald Wallace et son entraîneur Larry Brown avaient, peu avant les fêtes, ouvertement stigmatisé son manque d'agressivité et de fierté, pour l'un, et une condition physique approximative, pour l'autre, coach et partenaires n'avaient évidemment, cette fois, que compliments à son endroit. Il ne pouvait en être autrement après l'impeccable prestation rendue par Boris Diaw à l'occasion de la visite des Spurs. Avec 26 points à 10 sur 14 aux tirs dont un parfait 4 sur 4 à trois points, 11 rebonds et 2 contres en 37 minutes, et alors qu'il tournait à 9,8 points et 4,3 rebonds de moyenne depuis le début de saison, le Tricolore a en effet bien été particulièrement inspiré face aux Texans.De quoi donner quelques idées à Stephen Jackson. L'ancien Spur n'en faisait pas mystère après s'être entretenu avec l'ancien Palois le match à peine terminé. "Je lui ai dit après le match qu'on serait dur à battre s'il était aussi agressif que ce soir, confia Jackson à l'issue de la rencontre, il n'y a pas beaucoup de quatre qui peuvent dribbler, passer et tirer avec cette taille. Je pense qu'il peut apporter beaucoup en attaque et nous aider, moi et Gerald, en jouant ainsi au poste." Jackson et Wallace ont d'ailleurs également été à leur aise, ajoutant respectivement 21 et 16 points pour confirmer la bonne passe des Bobcats.Face à San Antonio, les troupes de Larry Brown ont en effet décroché leur troisième succès de rang, le sixième à la suite à domicile pour ce qui constitue un nouveau record pour la franchise de Caroline du Nord. Une performance de choix face à des Spurs à leur aise depuis plusieurs semaines, leurs 15 succès acquis lors de leurs 20 derniers matches en attestant. Mais cette fois, après une première moitié de rencontre à leur avantage, les Texans ont été bien trop maladroits pour espérer acquérir une nouvelle victoire. C'est ainsi que les Spurs ont notamment terminé avec un 5 sur 25 à longue distance ou ont manqué 14 tirs à la suite, les Bobcats en profitant pour leur passer devant et se mettre à l'abri.Si Dejuan Blair s'est bien démené, compilant un nouveau double-double avec 11 points et 16 rebonds, le Big Three texan n'a jamais su reprendre le contrôle du match. En panne d'adresse, Tim Duncan et Manu Ginobili ont ainsi plafonné à 10 et 11 points tandis que Tony Parker s'est fait discret avec 11 points à 4 sur 7. Face à une équipe «aussi physique, tenace et concentrée en défense, bien dans le style de son entraîneur» dixit Popovich, il en aurait fallu bien plus pour confirmer l'historique entre les deux franchises, Charlotte n'ayant en effet décroché que sa deuxième victoire de son histoire face à San Antonio. Un succès éclatant à confirmer dès ce samedi lors de la visite des Suns, les Bobcats ayant l'occasion d'équilibrer leur bilan et Boris Diaw de se rappeler au bon souvenir de son ancienne équipe. "On doit juste jouer avec autant d'intensité et de la même manière à caque match et quel que soit l'adversaire." a reconnu le Français, déjà vu à son aise il y a trois jours face aux Rockets avec 19 points...Boris Diaw n'a pas été le seul Tricolore à finir la soirée avec un grand sourire. L'autre bonne nouvelle française de la nuit arrive de Chicago où Joakim Noah a été fidèle à ses bonnes habitudes en signant un nouveau double-double avec 17 points à 5 sur 12 aux tirs et 15 rebonds compilés face aux Wizards. Pour ce faire, l'ancien Gator a eu tout son temps puisque les Bulls ont eu besoin d'une double prolongation pour l'emporter 121-119, Noah se montant notamment utile sur la ligne des lancers –il y a signé un parfait 7 sur 7, dans les derniers instants de la rencontre.Pour le reste de la colonie tricolore, l'heure était plutôt à la soupe à la grimace. Dallas l'a certes emporté sur le fil 99-98 sur Oklahoma City et Miami à Houston 106-115, mais ni Rodrigue Beaubois, pour les Mavs, ni Yakhouba Diawara, côté Heat, n'ont eu voix au chapitre. Et blessé à la cheville, Ronny Turiaf n'a pas été non plus de la partie lors de la défaite des Warriors face aux Bucks 14-113.Mickael Pietrus a, lui, joué, mais réduit à 14 minutes de jeu, le Guadeloupéen s'est contenté de 7 points à 2 sur 5, 1 rebond et 1 passe face aux Blazers et le Magic en a été quitte pour une lourde défaite 102-87 en Oregon. Enfin, comme Tony Parker, bien discret avec ses 11 points à 4 sur 7 aux tirs, 3 rebonds et 2 passes en 30 minutes, Ian Mahinmi a de nouveau joué avec les Spurs, mais cinq jours après son récital face aux Nets, l'ancien Havrais a dû se contenter de 5 minutes de jeur pour 2 points et 1 rebond.