Deschamps: "Capable de mieux"

  • A
  • A
Deschamps: "Capable de mieux"
Partagez sur :

Satisfait de la bonne opération comptable réalisée par les Marseillais, vainqueurs de Zilina (1-0) mardi soir au Stade Vélodrome, Didier Deschamps regrette le "manque de réalisme et d'efficacité" de ses joueurs. "Il faut plus de simplicité", clame l'entraîneur de l'OM, désormais troisième du groupe F après cette 3e journée de la Ligue des champions.

Satisfait de la bonne opération comptable réalisée par les Marseillais, vainqueurs de Zilina (1-0) mardi soir au Stade Vélodrome, Didier Deschamps regrette le "manque de réalisme et d'efficacité" de ses joueurs. "Il faut plus de simplicité", clame l'entraîneur de l'OM, désormais troisième du groupe F après cette 3e journée de la Ligue des champions. Didier, malgré la victoire, il y a des points négatifs... On n'a pas mis plus de buts... Tout le monde attendait une victoire plus large, mais ce n'était pas facile contre cette équipe qui a bien défendu en première période. Puis elle nous a causé quelques soucis en seconde période. Nous avons fait de bonnes choses lors de la première période. C'était plus laborieux ensuite, après le but, avec la fatigue. Il y a eu plus de déchets. Et puis il y a cette appréhension, de la fébrilité. L'essentiel, c'est le résultat. Dans le jeu, c'était meilleur que contre Nancy, mais on est capable de mieux. Faire mieux, cela passe par quoi ? Par davantage de maîtrise et moins de déchet technique. Comment expliquer ce déchet technique depuis deux matches ? On en a eu avant aussi. Peut-être moins. Ce n'est pas une période où l'on fait preuve de maîtrise. Il y a des choses simples que l'on rate et ça nous oblige à faire des efforts. On les fait. Il faut plus de simplicité pour gagner en efficacité. Sur le fond, ces victoires sont-elles inquiétantes ? Non, pourquoi le seraient-elles ? Nous sommes capables de faire mieux, mais vaut mieux gagner ces matches. On ne prend pas de but, c'est déjà ça. Après, on manque de justesse technique. Le déchet est beaucoup trop important par périodes. Ce manque de réalisme offensif vous inquiète-t-il ? Non, on se procure des occasions. On frappe énormément au but, même si on ne cadre pas beaucoup. C'est du déchet technique aussi. Si on ne se procurait aucune occasion, alors ce serait inquiétant. Mais là, il y a un manque de réalisme et d'efficacité. On a les occasions, et quand on ne les marque pas, cela provoque de la fébrilité. "Ayew a amené du peps" Qu'avez-vous pensé des prestations d'Ayew et Mbia, que vous avez replacés au milieu ? Je fais des choix par rapport à l'enchaînement des matches. Ayew a été bon, voire très bon, comme souvent depuis le début de la saison. Il nous a amené du peps et de la vitesse. C'est pour ça que je l'ai positionné à cette place. Quant à Stéphane, c'est un poste qu'il connaît, même s'il peut jouer derrière. Il amène un impact physique devant la charnière. Pensez-vous avoir eu de la chance par rapport à l'arbitrage, avec ce tacle de Diawara en début de match ou le corner inexistant qui amène le but ? Je n'ai pas revu les images. Le tacle est peut-être litigieux. C'était une intervention à risque et dans ce cas-là, il vaut mieux toucher le ballon et uniquement le ballon. Avec la victoire de Chelsea, c'est une soirée parfaite mathématiquement... Oui, on connaissait le résultat de Spartak-Chelsea, mais c'était à nous de gagner contre Zilina. Ce sera le même cas de figure dans deux semaines. Pensez-vous être lancés dans cette Ligue des champions ? Non, on continue de se donner de l'espoir, malgré nos deux faux pas. On ne peut pas récupérer les points perdus. Si on l'emporte sans être au mieux, alors on aura plus de probabilité de gagner quand on sera meilleur. La victoire reste l'essentiel, même si je ne peux pas négliger le fait que l'on doit être capable de meilleures choses.