Des Vikings à la mer

  • A
  • A
Des Vikings à la mer
Partagez sur :

Chaque semaine, retrouvez les faits marquants qui ont rythmé le week-end en NFL. Dimanche, les Vikings ont touché le fond face aux Bears (10-39), les Buccaneers ayant eux créé la surprise contre les Saints (26-20). A noter également le clash entre Jim Harbaugh et Jim Schwartz après le succès des 49ers devant les Lions.

Chaque semaine, retrouvez les faits marquants qui ont rythmé le week-end en NFL. Dimanche, les Vikings ont touché le fond face aux Bears (10-39), les Buccaneers ayant eux créé la surprise contre les Saints (26-20). A noter également le clash entre Jim Harbaugh et Jim Schwartz après le succès des 49ers devant les Lions. LE FLOP : Minnesota Vikings Est-ce le début de la fin pour Donovan McNabb ? Une question que se posent beaucoup de médias américains après la défaite des Vikings face aux Bears (10-39). Sévère sur ce match-là, que le quarterback de Minnesota n'a pas survolé, avec aucun touchdown à la clé, mais qu'il n'a pas manqué non plus (177 yards à 19/24). Le problème, c'est que l'ancienne star des Eagles n'a, depuis le début de saison, pas le même rayonnement qu'il y a deux ou trois ans à Philadelphia. Sacké à cinq reprises contre Chicago, il a été sorti du terrain par son coach avant la fin de la rencontre, humiliation suprême pour un joueur à ce poste. A sa décharge, la ligne offensive des Vikes l'a complètement abandonné et, dans une attaque centrée autour du running back Adrian Peterson, il n'a pour l'instant pas trouvé sa place. Le temps presse, pourtant, car la franchise de Minneapolis erre à la dernière place de la division NFC North. "C'est dur d'être à 1-5 à ce moment-là de la saison, a-t-il déclaré. J'ai l'impression qu'on a quand même fait de bonnes choses. Je suppose qu'on va s'asseoir et en discuter. Mais j'espère vraiment être présent la semaine prochaine." Sentirait-il le vent tourner ? Son remplaçant, Christian Ponder, se tient prêt. Au cas où... LE TOP : Tampa Bay Buccaneers Une semaine après la claque reçue à San Francisco (3-48), Tampa Bay a prouvé ce week-end qu'il avait du répondant. Hôtes des Saints, les Buccaneers l'ont emporté (26-20) grâce à un bon Josh Freeman, qui a rendu une copie propre (303 yards à 23/41, 2 TD). Une victoire qui permet à la franchise floridienne de revenir à hauteur de New Orleans en tête de la division NFC South avec un bilan de 4-2. L'autre coup dur pour les partenaires de Drew Brees, vainqueurs du Super Bowl en 2010, c'est qu'ils ont perdu sur blessure... leur coach, Sean Payton ayant été touché à la jambe après une collision avec son propre joueur, le tight-end Jimmy Graham, venu plaquer un adversaire sur le bord du terrain. LA STAT : 100 (New York Jets) Cent, comme le nombre de yards qu'a remonté Darrell Revis avant de filer dans l'en-but adverse lors du match entre les Jets et les Dolphins, remporté par New York lundi soir (24-6). Un touchdown spectaculaire qui a mis la franchise de Big Apple sur les bons rails, après avoir concédé trois défaites de rang. "Perdre était dur à vivre, a réagi le cornerback, qui a intercepté une passe de Matt Moore sur sa propre ligne avant, donc, de traverser tout le terrain. C'était compliqué de se remettre au travail mais on voulait vraiment cette victoire." Un succès qui relance les hommes de Rex Ryan dans l'AFC East, où ils sont troisièmes avec un bilan de 3-3. LA PHRASE : "C'est de ma faute, je lui ai serré la main trop fort...", Jim Harbaugh (San Francisco 49ers) Une rivalité est peut-être née dans la conférence NFC. La fin de match entre San Francisco et Detroit, deux équipes surprises de ce début de saison, a été très agitée. A l'issue de la rencontre, remportée par les 49ers (25-19), un Jim Harbaugh tout excité s'est empressé de venir serrer la main de son homologue, Jim Schwartz, lui encore sous le choc de la première défaite de son équipe. Agacé par l'arrogance du coach des Niners, l'entraîneur des Lions a vu rouge et a failli lui répondre avec les poings. "C'est entièrement de ma faute, je lui ai serré la main trop fort...", a ironisé l'entraîneur de la franchise californienne. Pas sûr que la NFL, très à cheval sur le code de conduite, trouve ça drôle...