Del Potro s'offre Roddick

  • A
  • A
Del Potro s'offre Roddick
Partagez sur :

Un mois après sa défaite en finale de Wimbledon, Andy Roddick a de nouveau chuté sur la dernière marche d'un tournoi dans la nuit de dimanche à lundi. L'Américain s'est en effet incliné face à Juan Martin Del Potro à Washington. L'Argentin s'est imposé en 2h30 et trois sets (3-6, 7-5, 7-6).

Un mois après sa défaite en finale de Wimbledon, Andy Roddick a de nouveau chuté sur la dernière marche d'un tournoi dans la nuit de dimanche à lundi. L'Américain s'est en effet incliné face à Juan Martin Del Potro à Washington. L'Argentin s'est imposé en 2h30 et trois sets (3-6, 7-5, 7-6).Il n'y a qu'à voir l'accolade des deux champions, tombés dans les bras l'un de l'autre aussitôt le dernier point terminé, pour avoir idée de la terrible bataille que se sont livrés Andy Roddick et Juan Martin Del Potro, dimanche à Washington. Il aura fallu en effet plus de 2h30 d'explication, sous un soleil de plomb, pour que le trophée choisisse con camp. Finalement, après avoir longtemps hésité, la coupe est revenue au tenant du titre, l'Argentin, premier joueur depuis Andre Agassi en 98-99 à conserver son bien sur les courts de la capitale fédérale, alors que Roddick visait la passe de quatre dans une épreuve qu'il s'était déjà adjugée en 2001, 2005 et 2007. Respectivement 5e et 6e joueur mondiaux, Del Potro et Roddick apprécient plus que tout au monde la tournée américaine sur ciment. C'est en partie sur ces courts nord-américains que l'Argentin avait réussi son exceptionnel été 2008 qui l'avait vu rafler quatre titres et prendre une autre dimension. L'Américain, on le sait, n'est jamais aussi fort qu'à domicile, surtout sur la surface qui lui a offert son seul titre du Grand Chelem à ce jour (l'US Open 2003). Dimanche, c'est d'ailleurs le joueur local qui a pris le meilleur départ. Un break dès le sixième jeu allait lui suffire pour empocher la première manche après une grosse demi-heure de jeu (6-3). Mais dès l'entame du deuxième set, les débats devenaient beaucoup plus équilibrés.Del Potro: "Ce fut très serré"Plus autoritaire sur ses engagements et plus précis en retour, Del Potro prenait de plus en plus l'avantage dans l'échange. Mettant aussi davantage de poids dans la balle, la grande tige de Tandil parvenait enfin à ravir l'engagement adverse pour se détacher à 5-3 et égaliser à une manche partout (7-5). Tout était à refaire, et malgré la solidité de Roddick dans l'échange, Del Potro semblait prendre l'ascendant. Il devra toutefois disputer un tie-break pour venir à bout du natif du Nebraska (7-6) et remporter le sixième titre de sa carrière, à seulement 20 ans.Lessivé après tant d'efforts, la révélation de l'été dernier trouvait néanmoins les mots pour confier sa joie et complimenter son adversaire. "Je suis très heureux d'avoir décroché un nouveau titre et d'avoir conservé celui-ci. Andy est dans une bien meilleure forme cette saison. Son jeu s'est beaucoup amélioré. Je l'ai battu aujourd'hui, mais ce fut très serré." Pas sûr que cela suffise à consoler l'Américain qui, pour son retour sur le circuit un mois après sa finale perdue d'un rien face à Roger Federer à Wimbledon, a encore manqué de peu d'ajouter une belle ligne à son palmarès.