De l'espoir pour les Bleuets

  • A
  • A
De l'espoir pour les Bleuets
Partagez sur :

FOOTBALL - L'équipe de France espoirs s'impose à Malte (2-0), et prend la tête de son groupe.

Les Bleuets, en déplacement vendredi soir à Malte pour le compte des Eliminatoires de l'Euro 2011, ont fait respecter la logique. Les hommes d'Erick Mombaerts s'imposent (2-0) dans un match, qui aura ressemblé de bout en bout à un attaque-défense."Une génération laborieuse." C'est en ces termes surprenants qu'Erick Mombaerts a décrit dans la presse sa sélection espoirs, le matin même de cette rencontre face à Malte. Le fait est que ce qualificatif revêt deux sens: le premier trahit une génération moins clinquante que la précédente, où les techniciens Gourcuff, Benzema et Ben Arfa attiraient le regard. Le second sens dépeint quant à lui une sélection travailleuse, composée de joueurs conscients qu'il leur faut tous tirer dans le même sens pour parvenir à leurs objectifs.Au regard du début des éliminatoires, le second sens apparaît bien plus approprié pour qualifier la génération 88-89. Après une victoire en Slovénie (3-1) puis un nul concédé face à l'Ukraine (2-2) sur deux erreurs de Johnny Placide dans les buts, les Bleuets se déplaçaient à Malte avec un seul mot d'ordre : les trois points. Et face à une équipe maltaise repliée dans son camp tout au long de la partie, les Bleuets ont "fait le boulot", s'imposant 2-0 grâce des buts d'Anthony Modeste et Karim Aït-Fana sans concéder un seul tir cadré à leurs adversaires.Cette victoire, plus que logique donc, permet aux Bleuets de se placer en tête de leur groupe, avant d'aller affronter la Belgique, mardi soir à Mouscron, pour ce qui s'apparente à une petite finale. Les Belges risquent en effet d'opposer une toute autre résistance aux Tricolores, ce qui n'est finalement pas pour déplaire à Mombaerts : "Ce sera un match beaucoup plus équilibré, les Belges vont vouloir mettre de l'intensité et se livrer, ce qui nous va très bien aussi."Au travers des propos de son sélectionneur, c'est toute la confiance de ce groupe France qui transpire. L'état d'esprit est là, le talent aussi, forcément, un peu. Les paillettes, elles, viendront peut-être plus tard.