Course: ils ont dit...

  • A
  • A
Course: ils ont dit...
Partagez sur :

Voici les déclarations des pilotes à l'issue du Grand Prix de Turquie, 4e manche du championnat du monde de Formule 1. Vainqueur, Sebastian Vettel devance son équipier Mark Webber (RedBull-Renault) et Fernando Alonso (Ferrari).

Voici les déclarations des pilotes à l'issue du Grand Prix de Turquie, 4e manche du championnat du monde de Formule 1. Vainqueur, Sebastian Vettel devance son équipier Mark Webber (RedBull-Renault) et Fernando Alonso (Ferrari). Sebastian VETTEL (RedBull-Renault): Vainqueur-25 points "J'ai pris un excellent départ. Mon début de course était normal. J'ai quand même essayé de m'échapper dans le premier relais. Je savais qu'il me fallait un petit matelas de 5 à 8 secondes sur mes poursuivants pour pouvoir gérer d'une le comportement de ma voiture et ma gestion de la course. Il n'était pas facile de prévoir comment allaient se comporter nos pneumatiques. Il fallait donc observer la concurrence et choisir la bonne option entre les différents plans pour nos arrêts aux stands. Il fallait également un bon timing dans nos arrêts aux stands en fonction de la place à laquelle j'allais ressortir. Cette fois, nous n'avons pas commis d'erreur. L'expérience de la Chine nous a bien servi. Nous devons prendre un maximum de points car les choses évoluent très rapidement. Il faut prendre les courses les unes après les autres. On sait que la concurrence peut se relever rapidement. Nous n'avons courru que quatre courses. Il y a encore beaucoup de points à distribuer." Mark WEBBER (RedBull-Renault): Deuxième - 18 points "Mon départ n'a pas été bon du tout car j'étais du côté sale de la piste. J'ai donc opté pour une stratégie défensive avant de reprendre mon rythme. Je savais qu'il y avait une fenêtre de tir. Je m'en suis légèrement écarté au cours des événements de la course. C'est vrai que cette fois, mon DRS et mon Kers m'ont bien aidé à revenir sur mes adversaires." Fernando ALONSO (Ferrari): Troisième - 15 points "Ma Ferrari était, et vous vous en êtes rendu compte, nettement plus rapide en condition de course qu'en qualifications. Avec un tel bolide, je me suis régalé toute la course en étant tout du long à la bagarre pour le podium. Au début, j'ai un peu perdu de temps derrière Nico Rosberg. Je pensais même pouvoir me battre avec Sebastian Vettel, mais j'ai commencé à resentir l'usure de mes gommes. Je suis très satisfait d'avoir pu me battre contre les Red Bull jusqu'au terme de la course. Nous allons dans le bon sens." Lewis HAMILTON (McLaren-Mercedes): Quatrième - 12 points "J'ai commis une erreur lors du premier tour, ce qui m'a fait perdre beaucoup de terrain au virage 3 alors que je tentais de doubler Webber. Cela a été le moment décisif de ma course. Si je n'étais pas tombé derrière Fernando (Alonso) et Jenson (Button), je crois que j'aurais été en mesure de prendre la 3e place et me battre pour la 2e. J'avais trop d'appuis à l'avant alors c'était difficile de préserver mes pneus arrière. C'est ce qui a provoqué la stratégie à quatre arrêts. Considérant le temps perdu lors de mon 3e arrêt (écrou bloqué), je pense avoir bien récupéré. Cet incident n'a pas fait de grande différence dans le résultat. Nous étions certainement capables de faire mieux aujourd'hui, mais partir des 4e et 6e places et terminer 4e et 6e, c'est bien récupéré." Nico ROSBERG (Mercedes): Cinquième - 10 points "Mon départ a été fantastique. J'ai passé Mark pour rouler en deuxième position dans le premier tour. Mais, à partir de là, j'ai eu du mal avec les pneus. Notre stratégie m'a permis de revenir à une place correcte. Je suis content de finir devant Jenson, à quelques secondes de Lewis. Nous ne savons pas encore pourquoi nous sommes meilleurs en qualif qu'en course." Jenson BUTTON (McLaren-Mercedes): Sixième - 8 points "Dommage de terminer si loin derrière après un premier relais si bien réussi. Je pense que nous avons raté notre stratégie aujourd'hui. J'ai bien aimé mon duel avec Lewis (Hamilton) et il y avait plein d'action en piste, mais ce résultat me déçoit. La voiture était bonne, mais nous nous sommes trompés sur la stratégie. La plupart des autres ont débuté sur une stratégie à trois arrêts, mais puisqu'ils ont endommagé leurs pneus pendant le premier relais, ils ont modifié leur approche. Pas nous. Nous aurions dû repousser les arrêts, ils étaient trop tôts. Mes pneus étaient toujours bons alors nous aurions dû rester en piste plus longtemps avant de les changer car cela a rendu le dernier relais extrêmement difficile. Je faisais de mon mieux mais la différence de rythme entre un train de pneus neuf et usé est très grande." Nick HEIDFELD (Lotus-Renault): Septième - 6 points "C'est toujours bien de marquer des points. Mais je pense que j'avais la possibilité de terminer dans une meilleure position, même en partant de la 9e place sur la grille. Je ne suis pas totalement satisfait de ma course néanmoins - j'ai été longtemps bloqué dans le trafic ou j'ai perdu du temps (notament lors de ma touchette avec Vitaly) - mais le comportement de ma voiture était bon, surtout vers la fin de course lorsque la voituyre était légère et équipée de pneus tendres. Finir 7e et prendre 6 points, c'est bon pour l'équipe". Vitaly PETROV (Lotus-Renault): Huitième - 4 points "C'était une course interessante où il s'agissait surtout de relever le défi de la stratégie. Ce qui a affecté mon résultat tient dans la collision que j'ai eu avec Michaël Schumacher tôt dans la course. Il m'a percuté et après mon premier pit-stop je me suis retrouvé derrière des voitures plus lentes que moi. Sans cet incident, j'aurais pu attaque plus fort et terminer mieux. Ceci étant, j'ai apprécié doubler Sebastian Buemi à la fin. Nous devons positiver car les deux voitures sont dans les points. Cela en fait 10 de plus pour l'équipe." Sebastian BUEMI (Toro Rosso-Ferrari): Neuvième 2 points "Je suis globalement très satisfait de ma course, je n'aurais pu faire mieux. C'est vrai que j'ai perdu deux places lors des deux derniers tours, j'aurais pu être 7e, mais c'était difficile de tenir le volant tellement il y avait des vibrations en provenance des pneus. Ce n'était pas dû à l'usure alors il faudra analyser les causes attentivement car je n'avais jamais ressenti cela auparavant. Mais ce fut néanmoins une superbe course, j'ai effectué plusieurs manoeuvres de dépassement et me suis bien battu. Marquer des points après être parti de la 16e place, c'est de quoi être fier. Nous continuons à développer la voiture et de nouvelles pièces sont en préparation, alors j'espère que nous pourrons continuer à nous battre pour des points lors des prochaines courses." Kamui KOBAYASHI (Sauber-Ferrari): Dixième - 1 point "C'était très amusant. J'ai trouvé que doubler ici était bien plus facile que l'an dernier en Hongrie. Avant la course, j'avais promis à Peter Sauber de marquer des points. C'est juste un car nous avons perdu du temps à cause d'une crevaison résultant d'un contact avec Buemi en le passant. Autrement, j'aurai pu finir 7e. La voiture était géniale et le team a fait du bon boulot en termes de stratégie. Mon dernier relais a fait 20 tours et j'ai du faire attention aux pneus." Michaël SCHUMACHER (Mercedes): Douzième "Il y a eu beaucoup de bagarres, et c'est probablement le point positif de ma course. Je ne suis pas très content de mon week-end mais je suis responsable du résultat. L'incident avec Petrov a dicté ma course: nous étions proches et j'ai été surpris que nous nous touchions, mais c'est en grande partie de ma faute. Après un arrêt si précoce (au tour 2 et après l'accrochage avec Petrov, ndlr), ma course en a souffert."