Contador en haut de l'affiche

  • A
  • A
Contador en haut de l'affiche
Partagez sur :

CYCLISME - Alberto Contador a terminé en tête du classement mondial 2009 de l'UCI. Le premier Français, Sylvain Chavanel, est 22e.

L'Union cycliste internationale (UCI) a publié mercredi son classement mondial de l'année 2009. Sans surprise, le vainqueur du Tour de France Alberto Contador termine en tête. Il devance sur le podium deux autres Espagnols, Alejandro Valverde et Samuel Sanchez. Le premier Français, Sylvain Chavanel, se classe 22e. Un chiffre résume l'actuelle domination d'Alberto Contador sur un vélo. Lundi, l'Espagnol a officiellement appris qu'il était le lauréat du classement mondial de l'UCI 2009, lequel prenait en compte les quatorze épreuves du calendrier mondial, comprenant notamment les trois grands Tours : Giro, Grande Boucle et Vuelta. Le Madrilène n'a pris part qu'à quatre de ces quatorze courses, mais cela lui a suffi pour totaliser 527 points, soit 44 de plus que son premier poursuivant, son compatriote Alejandro Valverde. Outre sa deuxième victoire sur le Tour en juillet, le grimpeur d'Astana, sous contrat avec l'équipe kazakhe encore une année mais pas pour autant décidé à rester une saison de plus, a remporté, en plus du Tour d'Algarve qui n'est pas inscrit au calendrier mondial, le Tour du Pays Basque au printemps. Ses troisième et quatrième places sur Paris-Nice et le Dauphiné lui ont aussi permis d'engranger pas mal de points. Suffisamment en tout cas pour terminer l'année en tête d'un classement mondial davantage chère à l'Union cycliste internationale qu'aux coureurs et qu'aux suiveurs de la petite reine. Les Français loin derrièreDerrière Contador, on retrouve donc avec Valverde et Samuel Sanchez deux coureurs espagnols. Si le puncheur de la Caisse d'Epargne a brillé dès le printemps, avec notamment sa victoire sur le Dauphiné, le champion olympique d'Euskaltel s'est davantage montré dans la deuxième moitié de la saison avec sa deuxième place sur la Vuelta, derrière Valverde justement, mais aussi lors du Tour de Lombardie, qu'il a également terminé deuxième samedi dernier à l'occasion de la dernière course de la saison. Ce podium 100% ibère confirme la domination espagnole sur le cyclisme ces dernières années, une mainmise à peine ternie par les affaires de dopage et le spectre de l'affaire Puerto. Andy Schleck, quatrième, a lui manqué pour un point d'accrocher le podium d'un classement qui ne fait guère pour le moment rêver les coureurs. La place de Sylvain Chavanel, 22e et premier Tricolore, témoigne de l'absence d'un grand coureur français dans les pelotons. C'est tout sauf une surprise mais les résultats médiocres des Bleus, douzièmes du classement mondial par nation, coûtent cher comme on a pu le voir lors des Mondiaux de Mendrisio avec une représentation passée de neuf à six coureurs. Et ce même si à neuf les Français n'auraient sans doute pas non plus été en mesure de placer l'un des leurs sur le podium en Suisse...