Contador défend son bifteck

  • A
  • A
Contador défend son bifteck
@ REUTERS
Partagez sur :

DÉCRYPTAGE - Europe1.fr vous livre les clés de l'audience d'Alberto Contador.

Un an et quatre mois après son contrôle positif au clenbutérol, Alberto Contador est enfin jugé par le Tribunal arbitral du sport (TAS) à partir de lundi. Le triple vainqueur du Tour de France (2007, 2009, 2010) va savoir s’il conserve ses deux titres majeurs (le Tour de France 2010 et le Giro 2011) ou s’il est lavé de toute accusation. Pour mieux comprendre cette bataille d’experts, Europe1.fr fait le point. 

Que s’est-il passé ? C’était déjà il y a seize mois. Un petit rappel des faits s’impose. Souvenez-vous, le 21 juillet 2010, le coureur espagnol est contrôlé positif au clenbutérol, un anabolisant normalement utilisé pour les problèmes pulmonaires chez les animaux. Des doses minimes (50 picogrammes) sont retrouvées ce jour-là dans ses urines lors de la deuxième journée de repos de la Grande boucle, à Pau. Même si en quantité infime, le clenbutérol ne permet pas d’améliorer les performances, il reste un produit dopant strictement interdit dans le sport de haut niveau. 

Pourquoi l’audience arrive si tard ? La découverte du clenbutérol chez Contador avait provoqué un véritable tollé mais… aucune sanction. Après plusieurs rebondissements, la Fédération espagnole de cyclisme a décidé de blanchir le coureur de la Saxo Bank, le 15 février dernier. Mais un mois et demi plus tard, l’UCI (Union cycliste internationale) et l’AMA (Agence mondiale anti-dopage) décident d’interjeter appel devant le TAS. Mais le dossier va traîner encore un peu plus. Après deux reports successifs, l’audience a enfin lieu. Mais entre temps, Alberto Contador a pu courir le dernier Tour de France et remporter le Giro

Contador-3

Quel est le déroulement de l’audience ? De lundi à jeudi, pléthore de témoins et d’experts vont se succéder devant le TAS à Lausanne. Alberto Contador, lui-même, devrait être entendu mardi par les avocats de l’UCI, de l’AMA et par ses propres avocats. Devant trois arbitres indépendants, sélectionnés pour leur compétence en la matière, les deux parties vont se livrer à une véritable bataille d’experts. Le dernier jour (jeudi) sera consacré aux plaidoiries finales des avocats. 

Quelle sera la défense de Contador ? Depuis son contrôle positif, Alberto Contador ne cesse de clamer son innocence. Sa défense n’a pas bougé d’un iota, il met en cause depuis le début de l’affaire la contamination alimentaire. Un morceau d’aloyau serait la source de tous les problèmes de l’Espagnol. Depuis des mois, il s’est entouré des meilleurs avocats et experts pour prouver la "culpabilité" de la viande et écarter la piste du dopage. De leur côté, l’UCI et l’AMA essaieront de mettre en avant l’hypothèse de l’autotransfusion sanguine. 

Contador-2

Quelles sont les sanctions possibles ? Dans cette affaire, Alberto Contador risque gros. Le coureur de 28 ans encourt une suspension de un à deux ans. Pire encore, il pourrait être destitué de plusieurs de ses couronnes s’il était jugé coupable. Dans ce cas, l’Espagnol pourrait perdre le Tour de France 2010, le Giro 2011, le Tour de Catalogne 2011 et le Tour de Murcie la même année. S’il est relaxé, Contador serait conforté dans ses succès et il pourrait rester sur le devant de la scène cycliste. 

Quand connaîtra-on le verdict ? Après avoir entendu les témoins et experts cette semaine, après avoir épluché le dossier de près de 3.000 pages préparé par la défense, le TAS devrait rendre au début du mois de janvier prochain.