Clermont en impose

  • A
  • A
Clermont en impose
Partagez sur :

RUGBY>/b>: Clermont s'est imposé sur le fil ce dimanche sur la pelouse de Toulouse (15-16) dans le cadre de la 18e levée de Top 14.

Clermont a réalisé une belle opération ce dimanche en dominant Toulouse dans son antre (15-16) lors de la 18e levée de Top 14. L'ASM s'empare ainsi du fauteuil de leader du championnat.L'ASM a-t-elle bénéficié d'un peu de "chance", comme le laissait entendre à chaud Vern Cotter, le manager auvergnat, au micro de Canal+, ou le Stade Toulousain a-t-il laissé échapper une victoire qui, de l'avis de Vincent Clerc, lui tendait les bras ? Un peu des deux certainement mais une chose est sûre à l'aube de cette année 2010 : Clermont est bien l'équipe en forme du moment, capable, malgré la proximité de ses échéances européennes et une réception des Ospreys qui sera décisive en H-Cup, de mettre fin à l'invincibilité des Rouge et Noir à domicile cette saison pour monter sur la première marche du classement grâce à une meilleure différence de points devant Castres. La prudence affichée par les Toulousains avant la rencontre, pour qui cette équipe auvergnate est ce qui se fait de mieux actuellement en France voire en Europe, était donc justifiée, les membres de la Ville Rose n'étant pas dupes devant la décontraction professée par les Jaunards, venus à Toulouse «sans pression» pour reprendre les mots de Julien Bonnaire. Question pression, c'est bien l'ASM qui la subit d'entrée sur la pelouse du Stadium où les Rouge et Noir prennent rapidement le contrôle du ballon mais restent stériles, la faute à la maladresse d'Elissalde sur drop (5e) puis sur pénalité (10e), jusqu'à ce que leurs adversaires ne leur donnent un petit coup de pouce. Senio et Lavea, préférés au duo Parra-James, ménagé à l'instar de Rougerie, Malzieu, Cudmore ou encore Domingo, cafouillent et Servat récupère le ballon à 40 mètres pour percer plein champ jusqu'à deux mètres de la ligne d'en-but où Michalak prend le relais et envoie, d'une très longue passe à l'aile, Sowerby à l'essai (11e, 5-0). Elissalde n'est lui toujours pas en réussite au contraire de Baï qui réduit dans la foulée le score pour une faute au sol toulousaine (13e, 5-3). Michalak très tranchant en position de demi de mêlée où sa passe et son timing font merveille, son compère de la charnière en profite enfin pour se libérer d'un drop venant confirmer les meilleures intentions toulousaines à l'image des interventions de Jauzion et David dans la ligne (18e, 8-3). Michalak manque la balle de matchAprès un quart de souffrance, les Clermontois passent enfin le bout de leur nez dans le camp adverse, une incursion récompensée par un drop de Baï avec l'aide du poteau (20e, 8-6). La chance tourne rapidement puisque Baby se blesse mais est toujours sur la pelouse quand Clerc, lancé sur un pas par Elissalde, coupe le rideau clermontois pour filer à l'essai sous le regard dépité de l'arrière auvergnat, contraint de sortir dans la foulée au moment où Elissalde passe la transformation (23e, 15-6). Si Baï réduit encore la marque, sanctionnant une faute au sol de Bouilhou (26e, 15-9), ce sont les Toulousains qui se montrent les plus présents dans la conquête, en attestent ces trois touches gagnées sur lancement adverse pour justifier la réputation du Stade de meilleure équipe du Top 14 dans cet exercice. Reste que l'ASM garde le contact à la pause, Michalak ratant en fin de première période l'occasion de faire le break sur pénalité. Au retour des vestiaires, le Stade Toulousain continue de jouer dans le camp auvergnat sans parvenir toutefois à mettre à la faute la défense adverse. A l'inverse, les hommes de Guy Novès, souvent pris par la patrouille, offrent aux Clermontois des occasions de réduire la marque mais ni Floch, malheureux sur drop (61e) et pénalité (64e), ni Baï (63e) ne profitent de ces offrandes. Peu après l'heure de jeu, Kelleher côté toulousain et Parra dans les rangs clermontois sont lancés dans le grand bain mais c'est le second, à qui est promis le poste de demi de mêlée lors du Tournoi des VI Nations en l'absence du Parisien Dupuy, qui réussit l'entrée la plus remarquée puisqu'il envoie son demi d'ouverture, Lavea, à l'essai avant de réussir la transformation en coin pour donner pour la première fois de la rencontre l'avantage à son équipe (67e, 15-16). "On a la chance de marquer un essai au bon moment", avouera Vern Cotter, conscient que dans le dernier quart d'heure le match aurait pu tourner de l'autre côté. Mais Michalak, à qui sera offert, sous les encouragements du Stadium, l'occasion de donner la victoire aux siens après un drop raté de peu, manquera son coup de pied de pénalité à la sirène. "On ne score pas, regrettera Clerc au micro de Canal+. On est dans le coup, on les déstabilise mais on est tombé sur une équipe très réaliste ce soir. Ça fait ch... car il y avait la place. On mérite de gagner sur l'ensemble du match." Pour effacer en partie sa déception, l'ailier international se souviendra peut-être qu'en 2008, Toulouse avait déjà cédé sur sa pelouse au coeur de l'hiver face à l'ASM avant de prendre sa revanche en finale...