Clermont accélère

  • A
  • A
Clermont accélère
Partagez sur :

Sept essais à un, les champions de France ont mis la manière samedi à domicile pour battre Agen (45-19), dans le cadre de la 9e journée du Top 14, enregistrant au passage leur plus gros score depuis le début de la saison. Les Berjalliens, eux, respirent un peu après avoir battu Brive (18-3) alors que l'Usap ne s'est pas promené face au promu rochellais (21-16).

Sept essais à un, les champions de France ont mis la manière samedi à domicile pour battre Agen (45-19), dans le cadre de la 9e journée du Top 14, enregistrant au passage leur plus gros score depuis le début de la saison. Les Berjalliens, eux, respirent un peu après avoir battu Brive (18-3) alors que l'Usap ne s'est pas promené face au promu rochellais (21-16). CLERMONT-AGEN 45-19 Consulter aussi: Le film du match L'ASM en démonstration La 9e journée de Top 14 aura sourit à Clermont, qui s'impose largement à domicile face au promu agenais (45-19). Agen démarre pourtant pied au plancher, avec un essai de Swiyrn en forme de douche froide pour les champions de France (0-7, 8e). Cet événement ne fera illusion que trois petites minutes, le temps pour l'ASM d'enclencher la vitesse supérieure. Les locaux se déchainent et opèrent sur un rythme tonitruant, avec trois essais à la clé signés Rougerie (11e), Joubert (16e), puis Bonnaire (29e). Heureusement pour eux, les Agenais se maintiennent à flot à la pause, grâce à la botte de Courrent (19-13). Le suspense s'éteint définitivement au retour des vestiaires. Euphoriques, les locaux enfoncent le clou avec quatre nouveaux essais. Un doublé de Malzieu (45e, 52e), puis Parra (61e) et enfin Nalaga à la sirène, viennent compléter le petit festival des Jaunards. Avant son entrée en lice dans la H Cup face aux redoutables Saracens, Clermont s'offre donc une très belle mise en jambes, et le point de bonus offensif qui en découle. Les champions de France font par la même leur apparition provisoire dans le top 6 (5e, 23 points), tandis que le promu agenais, qui ferme la marche, semble peut-être déjà destiné à faire l'ascenseur (7 points). PERPIGNAN-LA ROCHELLE 21-16 Consulter aussi: Le film du match L'USAP dans la douleur Pour cette 9e journée du TOP 14, l'USAP l'emporte de justesse devant le promu rochelais (21-16) qui empoche le bonus défensif. La Rochelle rentre bien dans le match. Première mêlée et première pénalité que Dambielle passe de 50 m. Durant le premier acte, Perpignan se fait secouer en mêlée fermée mais défend bien. Sans réellement dominer, les deux occasions d'essai catalanes sont concrétisées par Britz (11e) et Michel (33e). Le score à la pause (14-3) est flatteur. Les hommes de Brunel entament la seconde période tambour battant. L'inévitable Planté, à l'origine des deux essais précédents, file en terre promise sur un temps fort catalan (21-3, 44e). Daricarrère effectue alors cinq changements. Piqués au vif, les Maritimes se réveillent. Soucaze aplatit en coin (21-10, 61e). Le premier tournant du match intervient sur le renvoi suivant. Le drop de Hume ne dépasse pas 10 m. Tous les Catalans étant montés, un boulevard se présente à Combezou. M. Damasco refuse l'avantage et accorde une mêlée au centre pour l'ASR. Le second tournant du match est l'expulsion directe de Tuilagi (67e) pour un placage à retardement sur Neveu. Les Jaune et Noir profitent de leur supériorité numérique et mettent à mal l'USAP. La réussite les fuit néanmoins sur deux actions successives (70e et 72e). La supériorité de leur mêlée leur offre tout de même le bonus défensif sur la sirène (21-16). Perpignan se hisse provisoirement en 4e position. Les Rochelais, eux, possèdent un point d'avance sur la zone rouge avec ce bonus défensif. BOURGOIN-BRIVE 18-3 Consulter aussi: Le film du match Le CSBJ respire Au terme notamment d'un dernier quart d'heure euphorique où les Berjalliens marquent deux essais (69e et 79e), le CSBJ retrouvent l'espoir samedi et le sourire avec cette deuxième victoire de la saison. Le CABCL, qui s'était déplacé avec de belles ambitions à Pierre-Rajon, repart la tête basse. En première période, malgré le retour de Milloud, l'homme fort et charismatique de Bourgoin, les Isérois souffrent de leurs imprécisions et leur difficulté à garder la main sur la balle. Brive multiplie les occasions de jeu mais ne parvient pas à l'essai. Seuls trois petits points (Bélie à la 16e) viendront récompenser leurs initiatives. Aux retours des vestiaires, Bourgoin montre un nouveau visage et Laloo, égalise à la 47e (3-3). Le CAB, le vent de face, ne retrouve pas ses intentions de début de match et manque toutes ses occasions au pied (Bélie à la 54e, Palisson à la 58e). C'est dans le dernier quart d'heure que tout s'accélère. L'acharnement et la patience des avants isérois sont à l'iniative des deux essais, attribués à Basson, et libèrent tout un club. Le 23 octobre, le CSBJ se déplacera à Montpellier alors que Brive se rendra à La Rochelle.