Chardy qualifie la France

  • A
  • A
Chardy qualifie la France
@ MAXPPP
Partagez sur :

COUPE DAVIS - La France bat l'Autriche (3-2) et se qualifie pour les quarts de finale.

Sans-faute pour Chardy. A seulement 24 ans, Jérémy Chardy avait la lourde tâche de qualifier la France dans le cinquième match décisif. Après une entame de match catastrophique, le Palois s'est bien repris pour s'imposer (2-6, 7-6, 6-3, 6-3). Après sa belle victoire vendredi contre Jürgen Melzer, Chardy a récidivé contre Martin Fischer. A lire : Chardy sauve les meubles

L'Allemagne en quarts. Après une qualification dans la douleur, la France devra faire beaucoup mieux si elle veut se qualifier pour les demi-finales. Au mois de juillet prochain, les Bleus affronteront des joueurs plus costauds comme Philipp Petzschner et Phillip Koelschreiber On peut quand même espérer un retour des gros bras de l'équipe de France, Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga.

Un avant-goût de terre. Si la France a souffert, les spectateurs, eux, ont pu se régaler sur certains échanges. Des longs rallyes en fond de court propre à la terre battue. Sur le circuit ATP, les joueurs ont plus l'habitude de jouer sur surface rapide en cette période de l'année. Avec ce week-end sur terre, les fans de Roland-Garros ont eu un léger avant-goût.

Melzer bat Simon, 930

© REUTERS

Simon craque. Le mental certainement. Voilà la seule explication possible de la déroute de Gilles Simon en fin de match. Alors qu'il menait deux sets à un, qu'il semblait très bien parti dans la quatrième manche, le Niçois a laissé revenir Jürgen Melzer. L'Autrichien a haussé progressivement son niveau de jeu pour s'imposer dans la cinquième manche (7-6, 3-6, 1-6, 6-4, 6-0). A lire : Le hangar de la peur

Une bulle dans le cinquième. Certes Jürgen Melzer était beaucoup plus incisif en fin de partie, mais quand même... Gilles Simon a complètement perdu pied. Dans le jargon tennistique, ça s'appelle une "bulle". Un 6-0 très sévère pour le Français qui avait pourtant réalisé un très bon match.

L'Autriche y a cru.Une première journée catastrophique. Deux défaites en simple. Aucun set d'empoché et l'Autriche était menée 2-0. La France s'y voyait déjà. Mais la paire tricolore n'a pas vraiment assuré, laissant revenir les Autrichiens à 2-1. Avec cette nouvelle défaite de Gilles Simon, le hangar n°3 a commencé à rêver d'une qualification pour les quarts de finale de la Coupe Davis. Heureusement pour la France, Jérémy Chardy a remis les choses en place.