Chambéry épargné, pas Montpellier

  • A
  • A
Chambéry épargné, pas Montpellier
Partagez sur :

Montpellier et Chambéry savent à quoi s'attendre. Dès le mois d'octobre et sur cinq mois, les deux premiers clubs de France s'escrimeront dans une poule à six têtes lors du tour principal de la Ligue des champions. Tombés dans le groupe de la mort l'an passé, les Savoyards s'en sortent bien, avec Barcelone, Schaffhausen, Zagreb, Sarajevo et un qualifié au programme. Pour les Héraultais, le menu est plus copieux: Kiel, Copenhague, Leon, Szeged et un autre qualifié.

Montpellier et Chambéry savent à quoi s'attendre. Dès le mois d'octobre et sur cinq mois, les deux premiers clubs de France s'escrimeront dans une poule à six têtes lors du tour principal de la Ligue des champions. Tombés dans le groupe de la mort l'an passé, les Savoyards s'en sortent bien, avec Barcelone, Schaffhausen, Zagreb, Sarajevo et un qualifié au programme. Pour les Héraultais, le menu est plus copieux: Kiel, Copenhague, Leon, Szeged et un autre qualifié. Associé au groupe le plus relevé du tour principal de la Ligue des champions la saison passée, au côté des Kiel, Barcelone et Rhein Neckar Lowen, Chambéry a été davantage ménagé, ce mardi, à l'occasion du tirage au sort des poules de l'édition 2011-2012. Bien sûr, les hommes de Philippe Gardent sont tombés sur un os: Barcelone, ni plus ni moins que le tenant du titre. Mais pour ce qui est du reste du menu, rien ne semble insurmontable pour les vice-champions de France, qui rencontreront par ailleurs Schaffhausen, Zagreb, Sarajevo et un qualifié (Sävehof, Minsk, Aon Fivers ou Besiktas). La tâche s'annonce plus ardue pour le MAHB, qui ces deux dernières années s'est attelé à terminer premier de sa poule sans pour autant rallier le Final four. Outre les incontournables Allemands de Kiel, forcément revanchards après leur éviction dès les quarts de finale au printemps dernier, les Héraultais auront à batailler avec Copenhague et les partenaires du redoutable Mikkel Hansen, Leon, Szeged et un qualifié qui sera Presov, l'AEK Athènes, le Partizan ou Porto. Les quatre premiers de chaque groupe étant qualifiés pour le tour suivant, les troupes de Patrice Canayer ne devraient toutefois pas être menacées. Opposé le 3 septembre prochain au Rhein Neckar, Dunkerque pourrait du reste grossir le rang des clubs hexagonaux engagés dans la compétition. Pour ce faire, il faudra battre la formation allemande, puis disposer de Valladolid ou Kielce le lendemain. Deux impératifs pour rejoindre Moscou, Veszprem, Ciudad Real, Berlin et Silkeborg dans la poule B. Le dernier groupe réunissant Hambourg, Cimos Koper, Constanta, St Petersburg, Plock et un qualifié (le Metalurg, Hafnarfjardar, Haslum et le Maccabi). Enfin chez les dames, le sort n'a pas surpris les Messines. Avec les Hongroises de Gyor et les Autrichiennes d'Hypo Niederösterreich (+ une équipe qualifiée) au programme, les Mosellanes ne partent pas dans l'inconnu, elles qui retrouveront notamment les Viennoises pour la troisième année consécutive.