Cent sportifs derrière Hollande

  • A
  • A
Cent sportifs derrière Hollande
@ REUTERS
Partagez sur :

LA POLITIQUE EN SHORT - Le candidat socialiste a dévoilé une liste de 100 soutiens sportifs.

Prenez un sujet peu traité dans la campagne, le sport. Trouvez-vous 100 soutiens avec quelques noms connus au milieu et présentez-les à 100 jours des Jeux Olympiques de Londres. Ajoutez l'ex-gendre de Jacques Chirac et ancien judoka, Thierry Rey, pour piloter ce comité et vous obtiendrez un coup de com' parfait.

Révélés par le Parisien, ils sont 100 sportifs à soutenir François Hollande. Parmi eux, de nombreux handballeurs (Joël Abati, Bruno Martini, Patrick Cazal, Daniel Costantini, Vincent Gérard, Olivier Krumbholz) mais aussi des rugbymen (Pascal Papé, Serge Simon, Jean-Claude Skrela), des boxeurs, des patineurs, des kayakistes, des arbitres et même un vainqueur de Coupe de France de… water-polo. Un autre chiffre est avancé par le PS, 17 médaillés olympiques, 27 champions du monde.

De nombreux retraités

Au PS, on a clairement choisi son camp. "Il y a énormément de sports représentés", fanfaronne Pascal Bonnetain, le Monsieur Sport de la campagne de François Hollande. "Il n'y a pas uniquement des footeux. C'est la meilleure représentation possible du sport français".

Pour le coup de com', on ne boude pas son plaisir, au QG du candidat PS. Mais en regardant la liste de plus près, quelques précisions s'imposent. La première qui saute aux yeux, c'est la présence de nombreux retraités dans cette liste. Plus de la moitié (oui, oui, j'ai compté) ont arrêté le haut niveau depuis un moment. Deuxième remarque, beaucoup de sportifs sont inconnus, même pour les incollables de sport capables de faire des nuits blanches devant du curling.

Des rugbymen mais pas de footballeur

Si le handball est le sport le mieux représenté, les rugbymen ne sont pas en reste avec la présence notamment de Pascal Papé, vice-champion du monde avec les Bleus, en octobre dernier. Des rugbymen mais très peu de footballeurs ( Abou Cissé, ancien joueur ivoirien, Patrick Revelli, Gilles Rampillon, Pape Diouf et Vikash Dhorasoo figurent dans la liste). Mais pas de Gignac, Gourcuff ou Ribéry. Bizarre, bizarre. Peut-être que la proposition de taxer à 75% les revenus supérieurs à un million d'euros par an les a dissuadés…

Et à en croire le PS, on n'aurait même pas trop forcé la main pour avoir ces soutiens. "On n'a pas fait un fort lobbying, ce sont les sportifs qui sont venus vers nous", affirme Pascal Bonnetain qui a quand même glissé le nom de son fiston dans la liste.