Cassano hors de danger

  • A
  • A
Cassano hors de danger
Partagez sur :

Antonio Cassano se trouve toujours à l'hôpital polyclinique de Milan après le malaise dont il a été victime à l'aéroport de Malpensa, samedi soir. L'attaquant italien de l'AC Milan revenait d'un déplacement à Rome où les Rossoneri avaient battu la Roma (3-2). Mais plus qu'un malaise, il s'agirait d'un petit accident vasculaire cérébral dont aurait été victime l'international italien, selon l'Ansa.

Antonio Cassano se trouve toujours à l'hôpital polyclinique de Milan après le malaise dont il a été victime à l'aéroport de Malpensa, samedi soir. L'attaquant italien de l'AC Milan revenait d'un déplacement à Rome où les Rossoneri avaient battu la Roma (3-2). Mais plus qu'un malaise, il s'agirait d'un petit accident vasculaire cérébral dont aurait été victime l'international italien, selon l'Ansa. "Pour moi, le foot a été la plus belle chose du monde, mais maintenant, je suis un peu fatigué. La routine me fatigue." En prononçant ces paroles en conférence de presse, le 11 octobre dernier, Antonio Cassano avait étonné. L'international italien de 29 ans venait de briller avec la Squadra Azzurra, en signant un doublé contre l'Irlande du Nord (3-0), lors des éliminatoires de l'Euro 2012. Mais la fatigue qu'il avouait ressentir à cet instant n'était sans doute pas une fantaisie. Sa réussite ballon au pied, 15 jours plus tard, a été interrompue par un événement aussi imprévu qu'inquiétant. L'attaquant de l'AC Milan a été victime d'un malaise à l'aéroport de Malpensa, samedi. Il revenait d'un déplacement à Rome, où son équipe avait battu la Roma (3-2), lors de la 10e journée de Serie A, grimpant du même coup de la 7e à la 4e place du classement. Cassano était entré en jeu dans le dernier quart d'heure à la place de Robinho, trois jours après avoir disputé l'intégralité de la rencontre contre Parme (4-1). Affecté au service neurologie Le dernier succès en date des Rossoneri, au Stadio Olimpico, a rapidement été éclipsé par l'inquiétude naissant de l'état de santé de leur ailier droit. Cassano a dû être transporté à la polyclinique de Milan dans la nuit de samedi à dimanche. Il y est toujours hospitalisé mais semble hors de danger. Massimiliano Allegri, le coach lombard, en a fait état lundi. "Antonio va mieux. Je ne lui ai pas parlé directement, nous nous sommes envoyés des messages. Il est vraiment désolé pour ce qui est arrivé", a-t-il déclaré à l'Ansa. Adriano Galliani, le vice-président du club, s'est lui prononcé sur le caractère imprévisible de ce genre d'événements, le rapprochant du problème de vision qui handicape Gennaro Gattuso depuis près de deux mois: "C'est quelque-chose qui n'a rien à voir avec le football, comme ce qui est arrivé à Gattuso. Mais Cassano est fort et suis sûr qu'il s'en sortira bien". Prudence toutefois, car Cassano aurait en fait été victime d'un petit AVC, selon les informations communiquées par l'Ansa. Le club milanais n'a rien confirmé pour le moment. Allegri: "Le récupérer le plus tôt possible" Pour l'instant, Cassano est contraint de rester à l'hôpital. Affecté au service neurologie, il va subir des examens complémentaires destinés à faire la lumière sur les raisons de son malaise. Le natif de Bari a reçu les visites, lundi, de sa femme, Carolina Marcialis, et de sa mère, Giovanna, rapporte La Gazzetta dello Sport. Sans surprise, Cassano n'a pas été intégré au groupe milanais qui doit se déplacer à Minsk, mardi, pour affronter le Bate Borisov en Ligue des champions. "Nous espérons le récupérer le plus tôt possible, peut-être dès la fin de la trêve internationale", a confié Allegri avant le départ des Rossoneri pour la Biélorussie, lundi. Néanmoins, Cassano saura-t-il se remettre de ce malaise, quinze jours après s'être dit "fatigué" et avoir parlé de "retraite à 33 ans" ? Désormais, l'inquiétude au sujet de son état de santé devrait laisser place à l'incertitude quant à la date de son éventuel retour au plus haut niveau.