Bordeaux-Triaud: "Garder notre effectif"

  • A
  • A
Bordeaux-Triaud: "Garder notre effectif"
Partagez sur :

Alors que le marché des transferts a ouvert ses portes le 9 juin dernier, Jean-Louis Triaud président des Girondins de Bordeaux, a fait le point, aux micros d'Europe 1 lundi, sur les avancées du recrutement bordelais pour la prochaine saison avec un objectif principal, celui de conserver l'essentiel du groupe champion de France en titre.

Alors que le marché des transferts a ouvert ses portes le 9 juin dernier, Jean-Louis Triaud président des Girondins de Bordeaux, a fait le point, aux micros d'Europe 1 lundi, sur les avancées du recrutement bordelais pour la prochaine saison avec un objectif principal, celui de conserver l'essentiel du groupe champion de France en titre.Depuis la levée d'option d'achat de Yoann Gourcuff, la signature d'un contrat de quatre ans du milieu girondin le 28 mai dernier et l'ouverture du mercato, Bordeaux s'est montré très discret sur la scène des transferts. Un état de fait, non, une volonté. Jean-Louis Triaud, président des Girondins, l'a réaffirmé sur l'antenne d'Europe 1, lundi."L'objectif, c'est de garder notre effectif et de le renforcer à un ou deux postes maximum. Pour l'instant, aucune offre n'est arrivée et je profite de mon passage sur l'antenne pour envoyer un message à tout le monde: Ne vous bousculez pas, on n'est pas vendeur...", a déclaré, amusé, le dirigeant bordelais.Alors que Laurent Blanc n'a pas caché sa volonté de recruter un nouveau gardien de but, en remplacement de Ulrich Ramé en contrat jusqu'en juin 2010, les recruteurs bordelais ont jeté leur dévolu sur Cédric Carrasso, encore sous contrat pour trois ans avec Toulouse. "Il fait partie des gardiens que Laurent a coché sur sa liste. Il y en a plusieurs. On a fait une proposition à Toulouse", a confirmé le président.Dix millions pour Cédric Carrasso ?Une offre de 6 millions d'euros qui n'a pas contenté les attentes d'Olivier Sadran, président du TFC, qui déclarait récemment dans les colonnes de la Dépêche du Midi que "la qualité de l'offre bordelaise n'[était] pas suffisante". Bordeaux devra donc aligner quatre millions supplémentaires s'il veut s'attacher les services du portier international ou bien se tourner vers Yohann Pelé, autre cible du recrutement girondin, en fin de contrat avec Le Mans.Marouane Chamakh, convoité par plusieurs clubs européens (Tottenham, Arsenal, Fulham, Juventus Turin), ne devrait pas participer à la campagne bordelaise en 2009/2010. Jean-Louis Triaud n'a toutefois pas souhaité s'étendre sur la situation du Franco-Marocain. "Depuis la journée où nous avons fêté notre titre, je ne l'ai pas revu et je n'ai pas de nouvelles. Je crois qu'il est en vacances. On n'a aucune proposition pour lui", a-t-il affirmé.Côté girondin, peu de mouvements en vue donc durant cette trêve estivale. Il y avait éventuellement un bon de sortie pour Fernando (en contrat jusqu'en 2011, ndlr) à condition que le club s'y retrouve mais rien n'a été promis ni avancé par Laurent Blanc. Il n'y a aucun caractère d'urgence", a conclu Jean-Louis Triaud.