Bordeaux se prend la tête

  • A
  • A
Bordeaux se prend la tête
@ Reuters
Partagez sur :

Bordeaux l'emporte devant Saint-Etienne (3-1) lors de la 24e journée de L1.

LIGUE 1 - Bordeaux l'emporte devant Saint-Etienne (3-1) lors de la 24e journée de L1. Les trois points du soulagement. Après trois contre-performances de rang, deux en Championnat face à Boulogne (0-0) et à Rennes (2-4), une en Coupe de France contre Monaco (0-2) mercredi dernier, Bordeaux comptait sur la venue dimanche soir de l'AS Saint-Etienne pour stopper l'hémorragie et se rassurer en vue des échéances à venir, avec en ligne de mire une demi-finale de Coupe de la Ligue mercredi à Lorient puis une semaine plus tard en Grèce un huitième de finale aller de la Ligue des champions face à Olympiakos. A l'arrivée, le résultat comptable est là, à savoir une victoire et trois points, soit l'écart qui sépare au soir de la 24e journée le leader de son dauphin, Montpellier. En revanche, pour la manière, Laurent Blanc trouvera sans doute à y redire, ses joueurs, faciles en première période, ayant semblé bien plus empruntés après le repos, comme si la réduction du score juste avant la pause de Sako avait ébranlé leurs certitudes. Bergessio manque un penalty Jusque-là, les Girondins avaient plutôt bien négocié leur affaire, marquant très vite par Chamakh de la tête sur un coup franc déposé par Wendel (1-0, 13e). Un scénario idéal pour les champions de France, qui doublent le score à la demi-heure de jeu par Wendel sur un coup franc hors de portée d'un Janot en retard sur le coup (2-0, 29e). Sako, d'un missile du gauche, trompe Carrasso sur coup franc juste avant la pause (2-1, 45e). Au retour des vestiaires, Bordeaux n'avance plus et frôle la correctionnelle puisque Chamakh s'interpose de la main devant Benalouane, écopant sur le coup d'un jaune clément qui aurait mérité de virer au rouge, et offre à Bergessio l'opportunité d'égaliser. Mais l'Argentin se rate complètement et tire le penalty à côté (71e). La chance des Verts est passée, et quelques minutes plus tard, Gouffran centre fort devant le but, Wendel se montre le plus prompt pour inscrire un doublé et mettre les Girondins à l'abri (3-1, 79e).