Bordeaux, la réaction d'orgueil

  • A
  • A
Bordeaux, la réaction d'orgueil
Partagez sur :

Face à une équipe girondine bien organisée en défense, Lorient a concédé le nul à domicile (1-1), à l'occasion de la 2e journée de Ligue 1. En supériorité numérique après l'expulsion de Grégory Sertic, les Bretons ont ouvert le score par l'intermédiaire de Yann Jouffre, avant que les Marine et Blanc n'égalisent sur une tête du Brésilien Henrique en position de hors jeu.

Face à une équipe girondine bien organisée en défense, Lorient a concédé le nul à domicile (1-1), à l'occasion de la 2e journée de Ligue 1. En supériorité numérique après l'expulsion de Grégory Sertic, les Bretons ont ouvert le score par l'intermédiaire de Yann Jouffre, avant que les Marine et Blanc n'égalisent sur une tête du Brésilien Henrique en position de hors jeu. Lorient peut nourrir de profonds regrets ! Au terme d'une rencontre dominée dans le jeu, notamment en première période, face à Bordeaux, les hommes de Christian Gourcuff ont cru avoir réalisé le plus dur en ouvrant la marque par l'intermédiaire de Yann Jouffre peu avant la fin du temps réglementaire (1-0, 81e). Mais, réduits à 10 quelques instants plus tôt à la suite de l'expulsion de Grégory Sertic (78e), les Girondins ont su réagir dans les arrêts de jeu, obtenant le point du match nul grâce à l'égalisation de la tête du Brésilien Henrique (1-1, 90+1), entachée d'une position de hors jeu. La rencontre avait pourtant mal démarré pour les partenaires de Michael Ciani, obligés de réagir après leur défaite amère enregistrée face à Saint-Etienne (2-1), le week-end dernier. Sur la pelouse du Moustoir rendue glissante par la pluie, les joueurs de Francis Gillot sont les premiers à se créer une occasion franche sur une accélération de Sertic, bien servi par Nicolas Maurice-Belay, dans le dos de Pedrinho. Mais l'ex-Lensois bute sur le portier des Merlus Fabien Audard (6e). Les Merlus sont cependant les plus dangereux sur le terrain. Combinant tour à tour avec Julien Quercia et Mathieu Coutadeur, Kévin Monnet-Paquet offre à deux reprises des sueurs froides à Cédric Carrasso, contraint à la parade (15e, 25e). Expulsion de Sertic Pressés dans l'entrejeu, Bordeaux parvient difficilement à se dégager. Mais même lorsqu'ils réussissent à déborder côté droit, les Girondins peinent dans la finition, à l'image de Yoan Gouffran et Jussiê qui se gênent mutuellement sur un centre de Sertic (36e). Quelques instants plus tard, l'ancien Caennais reste trop attentiste aux abords de la surface, hésitant à frapper au but (38e). "On a mal entamé ce match. On était prévenu que c'était une bonne équipe à domicile. En deuxième période, on a bien réagi. L'équipe a été solidaire. On a pris conscience qu'on avait qu'on avait du mal et qu'il fallait réagir rapidement", a expliqué le défenseur bordelais Ludovic Sané au micro de Foot +. Au retour des vestiaires, les locaux baissent de rythme, laissant échapper quelques occasions de but à leurs adversaires. Sur une louche de Maurice-Belay, Gouffran réalise un superbe amorti de la poitrine dos au but, mais le bon retour de Bruno Ecuele Manga empêche l'attaquant des Marine et Blanc de se retourner pour frapper (46e). La rencontre bascule lorsque Sertic est expulsé par l'arbitre Philippe Malige, après avoir écopé d'un deuxième carton jaune pour un tacle en retard sur Pedrinho (78e). En supériorité numérique, Yann Jouffre, qui avait trouvé le poteau de Cédric Carrasso quelques minutes auparavant (71e), parvient à trouver la faille (1-0, 81e). La satisfaction n'est que de courte durée. Sur une position de hors jeu, Henrique coupe adroitement de la tête la trajectoire d'un coup franc tiré par Jaroslav Plasil (1-1, 90+1), permettant aux Girondins de glaner leur premier point de la saison.