Biedermann domine Phelps

  • A
  • A
Biedermann domine Phelps
Partagez sur :

Déjà titré sur 400 m, Paul Biedermann a frappé un grand coup mardi lors des Mondiaux de Rome en s'imposant en finale du 200 m nage libre face à Michael Phelps. Equipé d'une combinaison entièrement en polyuréthane, l'Allemand a même signé le nouveau record du monde de la distance (1'42''00).

Déjà titré sur 400 m, Paul Biedermann a frappé un grand coup mardi lors des Mondiaux de Rome en s'imposant en finale du 200 m nage libre face à Michael Phelps. Equipé d'une combinaison entièrement en polyuréthane, l'Allemand a même signé le nouveau record du monde de la distance (1'42''00).Michael Phelps, habitué à tout rafler sur son passage, n'a pas remporté la médaille d'or du 200 mètres nage libre des Mondiaux de Rome. L'Américain doit se contenter de l'argent ce qui ne lui était plus arrivé sur la distance dans un grand rendez-vous depuis cinq ans et la finale des Jeux Olympiques d'Athènes. En Grèce, le nageur de Baltimore, à l'époque âgé de 17 ans, avait pris la troisième place de la "course du siècle", derrière Ian Thorpe et Peter Van den Hoogenband. Ce mardi, c'est un Allemand qui l'a privé des honneurs. Paul Biedermann, déjà titré sur 400 mètres dimanche, record du monde à la clé, s'est offert un fabuleux doublé, établissant là aussi une nouvelle marque de référence mondiale (1'42"00).En l'espace de deux courses, la nouvelle star de la natation allemande a effacé deux légendes des bassins. En finale du 400 m dimanche, Biedermann avait amélioré le record que détenait Thorpe depuis sept ans. Et sur 200 m, c'est le temps établi par Phelps à Pékin qu'il a envoyé aux oubliettes. Une performance hors norme, à nuancer toutefois... En effet, le nouveau double champion du monde, favorable au retour du tout-tissu en 2010, est équipé à Rome de la combinaison Arena X-Glide à 80% de polyuréthane.La colère de son entraîneur contre la FinaDe son côté, Phelps, même s'il paraissait heureux lors de la remise des médailles, doit bouillir intérieurement, lui qui évite de s'épancher sur le sujet épineux des combinaisons. La star américaine, équipée de la Speedo LZR à plaques de polyuréthane, pionnière en la matière, a toujours privilégié le travail aux artifices de la course au matériel et a tenu à saluer la performance de son adversaire au micro d'Europe 1: "J'aurais aimé gagner, mais Biedermann a fait une course extraordinaire. Il s'est envolé dans les 50 derniers mètres et je n'ai rien pu faire. Il faut être au top physiquement pour gagner dans de telles compétitions". Son entraîneur Bob Bowman n'a en revanche pas digéré cette déconvenue. Ce dernier a critiqué ouvertement la Fina, qui a annoncé que l'interdiction des combinaisons en polyuréthane ne serait pas forcément effective au 1er janvier 2010. "Je veux que la natation redevienne une course. Ce report au mois d'avril est inacceptable", selon des propos repris par l'AFP. Le coach du natif de Baltimore a également confié qu'il pourrait demander à son nageur de ne pas participer à des épreuves internationales l'an prochain.