Bercy, dernier effort avant les vacances

  • A
  • A
Bercy, dernier effort avant les vacances
@ Montage REUTERS
Partagez sur :

TENNIS - Ils jouent chez eux, ils adorent ce tournoi. Europe1.fr analyse leurs chances. 

C’est bientôt les vacances. Mais avant de se la couler douce pendant quelques jours, les meilleurs tennismen se retrouvent cette semaine à Paris pour le Masters 1.000 de Bercy. Le dernier show de la saison où les Français sont généralement à l’aise. Jugez plutôt : il y a toujours eu un joueur tricolore en finale depuis trois ans. Europe1.fr passe en revue les chances de nos représentants. 

Monfils

La Monf’ à domicile. Le Parisien le répète sans cesse : "Bercy, c’est mon tournoi". S’il rêve également de s’imposer un jour à Roland-Garros, "Sliderman" aime le mois de novembre. Avant de partir en vacances dans sa famille en Martinique, Gaël Monfils ne manque jamais le rendez-vous parisien. Finaliste des deux précédentes éditions (il a perdu contre Novak Djokovic en 2009 et Robin Söderling en 2010), le 10e joueur mondial arrive avec des performances en dents de scie. Victorieux il y a 15 jours à Stockholm et éliminé prématurément à Valence, le Français devra cravacher dans un tableau pas évident. Toujours aussi imprévisible, il va assurer le show. La Monf’ va faire de la Monf’. Ses chances de l’emporter : 50 %

Tsonga

Tsonga en pleine forme. C’est le joueur français du moment. Après avoir remporté le tournoi de Vienne la semaine dernière et le tournoi de Metz en septembre, Jo-Wilfried Tsonga réalise une superbe fin de saison. A tel point qu’il devrait, a priori, participer au Masters de Londres qui réunit les huit meilleurs joueurs de l’année. "Jo", c’est aussi le dernier tricolore à s’être imposé à Bercy (en 2008). S’il arrive à éliminer le numéro un mondial en quarts de finale, Tsonga peut rêver d’un nouveau titre. Ses chances de l’emporter : 45 %

Gasquet

Gasquet dans l’inconnu. Après un été plutôt agréable avec des bons résultats à Roland-Garros et Wimbledon, Richard Gasquet a très peu joué ces dernières semaines. Si tout le circuit s’accorde à dire qu’il possède certainement le plus beau revers, le Biterrois devra retrouver tous ses moyens très rapidement. Et pour cause, il devrait croiser la route de Roger Federer dès les huitièmes de finale. Un dernier bon test avant les vacances. Ses chances de l’emporter : 10 %

Simon

Simon en outsider. Capable de courir sur toutes les balles et de gagner des points où il est pourtant archi-dépassé, Gilles Simon a hérité d’un tableau plutôt abordable. S’il arrive à se dégager du piège "Fish" au troisième tour, le Français pourrait voir plus loin. Seul bémol : le Niçois est en train de modifier quelques peu son jeu. Pas sûr donc qu’il soit à 100 % à Bercy. Ses chances de l’emporter : 5 %

Ceux qu’on n’attend pas. Les supporters de Bercy se souviennent encore du superbe parcours de Michaël Llodra l’année dernière. Eliminé de justesse par Robin Söderling en demi-finale, il devrait revenir avec des grosses ambitions. Problème pour lui, il devrait croiser la route de Gaël Monfils dès le deuxième tour. Si Jérémy Chardy a peu de chance de passer le premier tour contre Granollers, vainqueur dimanche à Valence, Julien Benneteau, lui, peut espérer faire bonifier sa wild card.