Benzema débloque son compteur

  • A
  • A
Benzema débloque son compteur
Partagez sur :

Karim Benzema a inscrit son premier but en Liga à l'occasion de la large victoire du Real Madrid face à Xerez (5-0).

Auteur de nombreux buts avec le Real Madrid en match amical de pré-saison, Karim Benzema n'avait pas encore réussi à débloquer son compteur en Liga. C'est désormais chose faite puisque l'international tricolore a inscrit l'un des cinq buts de la victoire des Merengue face à Xerez (5-0) dimanche à Bernabeu à l'occasion de la 3e journée.Soulagé ! C'est peu de dire que Karim Benzema a dû ressentir en son for intérieur un gros sentiment de libération, lorsque, d'une frappe du gauche légèrement déviée par son garde du corps, il a trouvé la lucarne du gardien de Xerez, et ouvert son compteur en Liga dimanche. Un but inscrit après 80 minutes de jeu et paradoxalement au sortir d'une prestation globalement décevante pour l'ancien Lyonnais, qui aura été rarement servi dans de bonnes conditions par ses partenaires. Il faut dire que ce score de 5-0 en faveur du Real est trompeur dans la mesure où, pendant 75 minutes, les joueurs de Pellegrini auront semblé peiner, notamment au niveau des automatismes collectifs devant, Raul et Benzema ayant un peu tendance à se marcher sur les pieds.Mais Ronaldo avait eu la bonne idée de rappeler aux retardataires qu'il faut arriver à l'heure au stade lorsque le Real joue, ouvrant la marque au bout de 48 secondes d'une frappe rasante au ras du poteau gauche de Renan. D'entrée, le promu, battu lors des deux premières journées de Liga, est cueilli à froid, et les fans du Real s'attendent alors à un festival offensif de leurs protégés. D'autant que dans la foulée, les Madrilènes se créent une triple occasion qui donne l'opportunité à Renan de tester ses réflexes devant Ronaldo puis Raul avant de voir la reprise de Kaka filer à côté (5e). Mais peu à peu, l'étau se desserre sur les visiteurs qui se montrent même dangereux par Viqueira dont le coup franc atterrit sur la barre de Casillas (10e).Ronaldo monte en puissanceLa suite ? En dehors d'une tête de Ramos encore sortie par Renan (21e), quasiment rien pendant une heure d'approximations qui finissent par avoir raison de la patience des supporters du Real, avec des sifflets de plus en plus nombreux tombés des tribunes de Bernabeu. Il faut finalement attendre le dernier quart d'heure pour voir le Real enfin exaucer les voeux de ses supporters, avec, comme souvent, Ronaldo dans le rôle du détonateur, le Portugais, lancé, reprenant d'une tête victorieuse un corner tiré par Kaka (75e). Dès lors, la machine se débloque, Guti, à peine entré en jeu à la place de Kaka, profite d'une reprise de volée ratée de Benzema pour crucifier Renan au point de penalty (78e), Benzema se rachetant dans la foulée de son raté (qui sera peut-être compté comme passe décisive !) en se jouant de son garde du corps pour battre d'une lourde frappe du gauche croisée Renan, abandonné par sa défense (81e).Pour parachever le tout, ne manque plus que le but du dernier entré en jeu, Van Nistelrooy, qui, d'un tir à ras de terre entre les jambes de Renan, clôt la marque pour son premier but en Liga depuis le 27 septembre 2008, date à laquelle il dut se résoudre à une opération de genou qui l'a tenu à l'écart des terrains pendant tout le reste de la saison. Le public est aux anges, d'autant que l'ampleur du score permet au Real de s'installer aux commandes de la Liga, grâce à une meilleure différence de buts que son grand rival barcelonais, impressionnant la veille face à l'Atletico (5-2). Avec trois victoires en autant de matches, les deux "géants" du foot espagnol sont accompagnés par l'Atheltic Bilbao, vainqueur de Villarreal (3-2).